Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La polyarthrite rhumatoïde : une physiopathologie mieux connue ? - 14/12/17

Doi : 10.1016/j.monrhu.2017.07.006 
Christophe Richez a, b, c, , Thomas Barnetche a, b, Thierry Schaeverbeke a, b, Marie-Elise Truchetet a, b, c
a Université de Bordeaux, 146, rue Léo-Saignat, 33076 Bordeaux, France 
b Centre hospitalier universitaire de Bordeaux, FHU ACRONIM, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux, France 
c CNRS-UMR 5164 immuno concept, 146, rue Léo-Saignat, 33076 Bordeaux, France 

Auteur correspondant. Service de rhumatologie, hôpital Pellegrin, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux, France.

Résumé

Les acteurs de la physiopathologie de la polyarthrite rhumatoïde sont multiples et leur implication est variable en fonction du temps. Cette revue décrit les mécanismes physiopathologiques les plus précoces et notamment comment des facteurs génétiques, épigénétiques, et environnementaux peuvent déclencher un conflit immunologique aboutissant au développement d’une polyarthrite rhumatoïde. Ce conflit naît très vraisemblablement en dehors de l’articulation, au niveau de sites muqueux, notamment au sein des voies aériennes supérieures ou du tube digestif. Cette phase préclinique peut évoluer de nombreuses années, et chez les sujets prédisposés, on assiste dans un premier temps à un emballement du conflit immunologique, caractérisé par une élévation du taux des auto-anticorps, notamment dirigés contre des protéines citrullinées, puis des paramètres inflammatoires sériques avant que n’apparaissent les premières arthrites. Cette meilleure connaissance de l’origine de la polyarthrite rhumatoïde et de la phase préclinique doit permettre un jour de mettre en place des stratégies préventives. Pour cela, il faudra probablement renoncer aux thérapies cytotoxiques, au rapport bénéfice/risque hasardeux chez des sujets asymptomatiques, pour peut-être privilégier des traitements ciblant l’immunométabolisme.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Improvement of rheumatoid arthritis (RA) management requires a better understanding of the sequence of events leading to the development of clinically detectable RA and perhaps the identification of the etiological factors, which are probably numerous. These objectives are being pursued in studies of preclinical RA. The literature review presented herein indicates that the immunological conflict probably originates outside the joints, at mucous membrane sites and, more specifically, in the upper airways and digestive tractus. The preclinical phase of RA can last for many years, then, in individuals at risk, an immunological conflict develops then spins out of control, causing increases in autoantibody titers and subsequently in levels of serum markers for inflammation, before the development of the first joint symptoms. Improved knowledge of the preclinical phase, together with information from genetic markers, should allow the identification of profiles associated with susceptibility to RA and, in the future, the development of preventive strategies. For that purpose, fine tuning immunometabolism could an interesting to chemotherapy or overt immunosuppression to prevent RA clinical development.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Polyarthrite rhumatoïde, Épitope partagé, Citrullination, Microbiote, Épigénétique, Immunométabolisme

Keywords : Rheumatoid arthritis, Shared epitope, Citrullination, Microbiota, Epigenetic, Immunometabolism


Plan


© 2017  Société Française de Rhumatologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 84 - N° 4

P. 311-317 - septembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Incidence, prévalence et sévérité de la polyarthrite rhumatoïde au XXIe siècle
  • Emeline Minichiello, Luca Semerano, Marie-Christophe Boissier
| Article suivant Article suivant
  • Place du macrophage au sein de la synovite rhumatoïde
  • Yannick Degboé, Jean-Luc Davignon, Arnaud Constantin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.