Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Thrombopénies - 22/02/18

[4-0080]  - Doi : 10.1016/S1634-6939(18)87402-6 
S. Deshayes : DES de médecine interne, B. Godeau  : Professeur des Universités, praticien hospitalier
 Centre de référence des cytopénies auto-immunes de l'adulte, Service de médecine interne, Hôpital Henri-Mondor, AP-HP, Université Paris-Est Créteil, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94000 Créteil, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 3

Résumé

Une thrombopénie est définie par un chiffre de plaquettes inférieur à 100-150 G/L. Elle peut être d'origine centrale par défaut de production, périphérique par consommation (coagulation intravasculaire disséminée [CIVD], microangiopathie), anomalie de la répartition (hypersplénisme) ou dilution, ou être liée à un mécanisme immunologique qui associe une destruction périphérique des plaquettes et une production médullaire inadaptée. Au cours des thrombopénies centrales, la thrombopénie est généralement associée à une anomalie des autres lignées sanguines qui oriente le diagnostic. Au cours des thrombopénies par consommation, l'étude de l'hémostase montre des signes de coagulation intravasculaire et l'analyse du frottis révèle la présence de schizocytes en cas de microangiopathie. En cas d'anomalie de répartition, il existe habituellement une splénomégalie qui peut être en rapport avec une hypertension portale. Le diagnostic de purpura thrombopénique immunologique également appelé « thrombopénie immunologique » est un diagnostic d'élimination : la thrombopénie est isolée, l'examen clinique est normal en dehors d'éventuels signes hémorragiques et l'étude de l'hémostase est normale. Dans les cas difficiles, l'analyse du myélogramme peut être utile. Le traitement est discuté en fonction du mécanisme de la thrombopénie, de sa profondeur, de l'importance d'éventuelles complications hémorragiques et du terrain du patient (âge, comorbidités, prise de traitements perturbant l'hémostase).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Thrombopénie, Purpura, Transfusion de plaquettes, Splénectomie, Microangiopathie, Coagulation intravasculaire disséminée


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Anémie hémolytique non immunologique
  • J. Gay, L. Garçon, P. Coppo
| Article suivant Article suivant
  • Diagnostic d'une pancytopénie et d'une bicytopénie
  • P. Casassus

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.