Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Animaux aquatiques dangereux - 01/01/91

[16-078-C-10]
P Geistdoerfer : Docteur ès sciences, directeur de recherche au CNRS, professeur à l'Ecole navale
CNRS, Ichtyologie, Muséum national d'histoire naturelle, 57, rue Cuvier, 75231  Paris cedex 05 France
avec la collaboration de M. GoyffonMédecin en chef, directeur du laboratoire d'études et de recherches sur les animaux irradiés du Muséum, Muséum national d'histoire naturelle, 57, rue Cuvier, 75231  Paris , cedex 05 France
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Pathologie professionnelle et de l'environnement
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Bien que l'immense majorité des animaux marins ne soit pas dangereuse pour l'homme, un certain nombre d'entre eux le sont, soit par les intoxications qu'ils déclenchent, envenimations ou intoxications, soit par les blessures qu'ils causent. Ce danger est connu depuis la plus haute Antiquité, puisque plusieurs espèces venimeuses sont communes sur nos côtes européennes, comme les vives ou les raies venimeuses ; les auteurs anciens ont d'ailleurs donné des descriptions très précises d'empoisonnements dus aux animaux marins.

Cependant bon nombre de ces animaux vivent dans les eaux tropicales, en particulier dans les récifs coralliens ; ce n'est donc que lors des premiers grands voyages d'exploration, à la Renaissance, que les accidents se sont multipliés, notamment de type ciguatérique. Puis avec le développement des empires coloniaux à la fin du XIXe siècle et au début du XXe, avec le progrès général des sciences, nos connaissances en ce domaine se sont développées, souvent grâce à l'action des médecins et des troupes de marine, qui étaient directement confrontés aux accidents provoqués par les animaux marins tropicaux. Néanmoins, encore de nos jours beaucoup d'inconnues persistent, surtout au sujet des poissons, en particulier sur la nature des venins et sur leurs modes d'action, parce qu'ils sont très labiles et donc difficiles à étudier.

Plan



© 1991  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS - Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.