Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Neotrygon indica sp. nov., the Indian Ocean blue-spotted maskray (Myliobatoidei, Dasyatidae) - 07/03/18

Neotrygon indica sp. nov., la raie masquée à points bleus de l’océan Indien (Myliobatoidei, Dasyatidae)

Doi : 10.1016/j.crvi.2018.01.004 
Annam Pavan-Kumar a, Rajan Kumar b, Pranali Pitale a, Kang-Ning Shen c, Philippe Borsa d,
a Fish Genetics and Biotechnology Division, ICAR-Central Institute of Fisheries Education, Mumbai 61, India 
b Fisheries Resources and Postharvest Division, ICAR-Central Institute of Fisheries Education, Mumbai, India 
c Aquatic Technology Laboratories, Agricultural Technology Research Institute, Taiwan, People's Republic of China 
d Institut de recherche pour le développement (IRD), UMR 250 “Écologie marine tropicale des océans Pacifique et Indien”, Nouméa, New Caledonia 

?Corresponding authorInstitut de recherche pour le développement (IRD), UMR 250 “Écologie marine tropicale des océans Pacifique et Indien”, IRD France-Sud, 911, avenue Agropolis, 34394 Montpellier cedex, France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

The blue-spotted maskray, previously N. kuhlii, consists of up to eleven lineages representing separate species. Nine of these species (N. australiae, N. bobwardi, N. caeruleopunctata, N. malaccensis, N. moluccensis, N. orientale, N. vali, N. varidens, N. westpapuensis) have already been formally described and two (Indian Ocean maskray and Ryukyu maskray) remain undescribed. Here, the Indian Ocean maskray is described as a new species, Neotrygon indica sp. nov. Specimens of the new species were generally characterized on their dorsal side by a moderately large number of small ocellated blue spots, a low number of medium-sized ocellated blue spots, the absence of large ocellated blue spots, a high number of dark speckles, a few dark spots, and a conspicuous occipital mark. The new species formed a distinct haplogroup in the tree built from concatenated nucleotide sequences at the CO1 and cytochrome b loci. A diagnosis based on colour patterns and nucleotide sequences at the CO1 and cytochrome b loci is proposed. The distribution of N. indica sp. nov. includes the Indian coast of the Bay of Bengal, the Indian coast of the Laccadives Sea, and Tanzania. Considerable sampling effort remains necessary for an in-depth investigation of the phylogeographic structure of the Indian Ocean maskray.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

La raie pastenague masquée à points bleus, précédemment N. kuhlii, comprend jusqu’à 11 lignées, représentant des espèces distinctes. Neuf de ces espèces (N. australiae, N. bobwardi, N. caeruleopunctata, N. malaccensis, N. moluccensis, N. orientale, N. vali, N. varidens, N. westpapuensis) ont déjà été formellement décrites et deux (la raie masquée de l’océan Indien et la raie masquée des Ryukyu) restent non décrits. Ici, la raie masquée de l’océan Indien est décrite comme une nouvelle espèce, Neotrygon indica sp. nov. Les spécimens de la nouvelle espèce sont généralement caractérisés sur la face dorsale par un nombre modéré de petites ocelles bleus, un faible nombre d’ocelles bleus de taille moyenne, l’absence d’ocelles bleus de grande taille, un grand nombre de petits points sombres, quelques gros points sombres et une marque occipitale visible. La nouvelle espèce forme un haplogroupe distinct dans l’arbre des séquences nucléotidiques concaténées aux locus COI et cytochrome b. Une diagnose basée sur les patrons de couleur et les séquences nucléotidiques aux locus COI et cytochrome b est proposée. La distribution de N. indica sp. nov. inclut la côte indienne du golfe du Bengale, la côte indienne de la mer des Laquedives et la Tanzanie. Un effort d’échantillonnage important reste nécessaire pour aborder de façon approfondie la structure phylogéographique de la raie masquée à points bleus de l’océan Indien.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : New species, Mitochondrial DNA, Diagnosis, Distribution

Mots clés : Nouvelle espèce, ADN mitochondrial, Diagnose, Distribution


Plan


© 2018  Académie des sciences. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 341 - N° 2

P. 120-130 - février 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dysomma alticorpus, a new species of cutthroat eel from the Gulf of Aqaba, Red Sea (Teleostei: Synaphobranchidae)
  • Ronald Fricke, Daniel Golani, Brenda Appelbaum-Golani, Uwe Zajonz
| Article suivant Article suivant
  • The genus Opisthacanthus Peters, 1861 (Scorpiones: Hormuridae), a remarkable Gondwanian group of scorpions
  • Wilson R. Lourenço, Lucienne Wilmé, Patrick O. Waeber

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.