Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ciclosporine A topique et risque de néoplasie de la surface oculaire - 07/03/18

Topical cyclosporine A and risk of ocular surface neoplasia

Doi : 10.1016/j.jfo.2017.09.005 
F. Rouimi a, A. Bouillot a, C. Baudouin a, b, c, A. Labbé a, b, c,
a Service d’ophtalmologie, hôpital Ambroise-Paré, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, AP–HP, 9, avenue Charles-De-Gaulle, 92100 Boulogne-Billancourt, France 
b Service d’ophtalmologie, centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts, 28, rue de Charenton, 75012 Paris, France 
c CNRS, UMR 7210, Inserm, U968, 75012 Paris, UMR S 968, institut de la vision, université UPMC Paris VI, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant. Service 3, centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts, 28, rue de Charenton, 75012 Paris.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La ciclosporine A (CsA) présente des effets carcinogènes cutanés bien connus lorsqu’elle est administrée par voie systémique. En ophtalmologie, elle est de plus en plus utilisée sous forme de collyre depuis son indication en cas de sécheresses oculaires modérées à sévères. L’objectif de cette revue de la littérature était de rechercher un lien éventuel entre l’utilisation de CsA topique oculaire et les néoplasies de la surface oculaire.

Matériel et méthodes

Une recherche bibliographie a été réalisée. Les publications évaluant l’efficacité et la tolérance de la CsA topique, ainsi que les cas de néoplasies conjonctivales, et les études portant sur l’épidémiologie et les facteurs de risques des néoplasies conjonctivales ont été analysées. Enfin, les données de pharmacovigilance des produits à base de CsA topique commercialisés dans le monde ont été également analysées.

Résultats

Cinq cas de néoplasies conjonctivales ont été décrits dans la littérature chez des patients traités par de la CsA. Trois lors d’une exposition systémique seule, un cas lors d’une exposition concomitante, systémique et locale, et un dernier cas lors d’une exposition locale seule. Parmi ceux-ci, aucun lien direct avec l’administration de CsA topique oculaire n’a pu être retenu. Parmi les nombreuses études prospectives évaluant l’efficacité et la tolérance de la CsA topique, ainsi que les études cas-témoins évaluant les facteurs de risque de développer une néoplasie conjonctivale, aucune n’a mis en évidence de lien entre les néoplasies conjonctivales et l’utilisation de la CsA administrée par voie topique oculaire.

Conclusion

Malgré l’existence de mécanismes physiopathologiques plausibles, aucun lien entre une majoration du risque de néoplasie de la surface oculaire et l’utilisation de la CsA topique oculaire n’a été démontré à ce jour dans la littérature. D’autres études de plus longue durée et spécifiques à cette question sont néanmoins nécessaires afin de préciser ce risque théorique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Cyclosporine A (CsA) has well-known cutaneous carcinogenic effects when administered systemically. In ophthalmology, it is increasingly used in the form of eye drops since its indication for moderate to severe eye dry eye. The goal of this review of the literature is to evaluate a possible link between topical ocular CsA use and the occurrence of ocular surface neoplasia.

Materials and methods

A literature review was performed. Publications evaluating the safety and efficacy of topical CsA as well as studies on the epidemiology and risk factors for conjunctival neoplasia and cases of conjunctival neoplasia were analyzed. Finally, post-market surveillance data from commercially available CsA eye drops were also evaluated.

Results

Five cases of conjunctival neoplasia in patients treated with systemic and/or topical CsA have been described in the literature, three with systemic administration alone, another with combined systemic and local administration, and one case of local administration alone. In these cases, no direct link with the administration of ocular topical CsA could be determined. Among the numerous prospective studies evaluating the safety and efficacy of topical CsA as well as the case-control studies evaluating the risk factors for developing conjunctival neoplasia, no relationship between the occurrence of conjunctival neoplasia and the use of topical ocular CsA was observed.

Conclusion

Despite plausible pathophysiologic mechanisms, to date there is no evidence of an increased risk of ocular surface neoplasia with the use of topical ocular CsA. Further studies specifically addressing this question and with a longer duration are needed in order to precisely evaluate this theoretical risk.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ciclosporine A, Surface oculaire, Néoplasie, Conjonctive, Cornée

Keywords : Cyclosporine A, Ocular surface, Neoplasia, Conjunctiva, Cornea


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 2

P. 122-128 - février 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Treatment of cystoid macular edema in homozygous twins with glutathione synthetase deficiency and retinal dystrophy
  • O. Fakhoury, J. Conrath, B. Donnadieu, R. Warrak, F. Matonti
| Article suivant Article suivant
  • Étude prospective, monocentrique, non contrôlée de l’efficacité, de la tolérance et de l’adhésion au traitement par ciclosporine 0,1 % au cours des sécheresses oculaires sévères
  • Y. Boujnah, R. Mouchel, H. El-Chehab, C. Dot, C. Burillon, V. Kocaba

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.