Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

PHICTOS : praticiens hiérarchisant les infections ostéo-articulaires complexes traitées dans l’Ouest - 07/03/18

Doi : 10.1016/j.respe.2018.01.103 
E. Laurent a, b, , L. Bernard c, d, P. Abgueguen e, C. Arvieux f, P. Rosset d, g, L. Grammatico-Guillon a, d
a Unité régionale d’épidémiologie hospitalière, CHRU de Tours, Tours, France 
b Équipe émergente éducation, éthique, santé, université François-Rabelais, Tours, France 
c Service de maladies infectieuses, CHRU de Tours, Tours, France 
d Université François-Rabelais, Tours, France 
e Service de maladies infectieuses, CHRU d’Angers, Angers, France 
f Service de maladies infectieuses, CHRU de Rennes, Rennes, France 
g Service de chirurgie orthopédique, CHRU de Tours, Tours, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

En France, neuf centres de référence des infections ostéo-articulaires complexes (IOAC) ont été créés en 2008. Des réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) ont été instaurées dans ces centres pour discuter les IOAC. Les RCP doivent classer chaque cas soumis en IOAC (avec allocation financière spécifique) ou pas. Cependant, la définition ministérielle d’IOAC n’a jamais été validée et son interprétation clinique est très variable. L’objectif était d’analyser l’accord pour ce classement en IOAC, entre experts d’une même RCP et entre RCP de six centres de référence.

Méthodes

Premièrement, cinq experts d’une RCP ont dû classer 24 cas cliniques en non-IOA, IOA simple ou IOAC, à deux reprises à un mois d’intervalle à partir des dossiers médicaux complets. L’accord inter- et intra-expert a été estimé par les coefficients kappa (κ) de Cohen et Fleiss (cliniquement acceptable si κ>0,40). Deuxièmement, six RCP ont validé les 24 même cas sur dossiers standardisés RCP, permettant l’estimation de l’accord inter-RCP. Les profils des experts ont été décrits pour étudier l’impact sur le classement.

Résultats

L’accord inter-expert global était modéré (κ=0,49). Après exclusion des quatre non-IOA identifiées par tous, l’accord était médiocre (κ=0,23, min.–max. [0,00–0,50] au sein d’une même spécialité et [0,13–0,50] entre spécialités, 0,21 au sein d’un même statut et [0,00–0,50] entre statuts) ; l’accord intra-expert était modéré (κ=0,50 [0,27–0,90]), non amélioré par l’expérience. L’accord inter-RCP global était κ=0,58, plus élevé pour les RCP avec professeur(s) (κ=0,65 versus κ=0,51 sans), et celles avec un temps médian par cas plus long (κ=0,60 versus κ=0,47). Après exclusion des trois non-IOA identifiées par toutes les RCP, l’accord global était κ=0,40.

Discussion/Conclusion

Ce travail confirme l’hétérogénéité du classement en IOAC par les experts, isolément. Le classement des cas entre les RCP était plus concordant, confirmant la place des centres de référence pour le diagnostic d’IOAC. La qualité de la prise en charge et l’impact médico-économique des RCP devront être analysés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Accord complexe, Infection ostéo-articulaire, Réunion de concertation pluridisciplinaire, Classement


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 66 - N° S1

P. S46 - mars 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Réadmission à long terme des enfants précédemment hospitalisés dans une unité de soins intensifs pour asthme
  • I. Jroundi, M.E. Hartman, S. Man Tse
| Article suivant Article suivant
  • Cohorte cancer : attribuer une localisation de cancer primitif à chaque personne
  • C. Le Bihan-Benjamin, D. Lefeuvre, M. Rocchi, P.-J. Bousquet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.