Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement médical de l’endométriose : prise en charge de la douleur et de l’évolution des lésions par traitement hormonal. RPC Endométriose CNGOF-HAS - 11/03/18

Endometriosis medical treatment: Hormonal treatment for the management of pain and endometriotic lesions recurrence. CNGOF-HAS Endometriosis Guidelines

Doi : 10.1016/j.gofs.2018.02.011 
S. Geoffron a, J. Cohen a, f, M. Sauvan b, G. Legendre c, d, J.M. Wattier e, E. Daraï a, f, H. Fernandez b, g, N. Chabbert-Buffet a, , f
a Service de gynecologie-obstetrique et medecine de la reproduction, CHU de Tenon, AP–HP, 4, rue de la Chine, 75020 Paris, France 
b Service de gynecologie-obstetrique, CHU de Bicêtre, AP–HP, 78, avenue du Général-de-Gaulle, 94275 Le Kremlin-Bicêtre, France 
c Service de gynecologie-obstétrique, CHU d’Angers, 4, rue Larrey, 49033 Angers cedex 01, France 
d CESP-INSERM, U1018, équipe 7, genre, sante sexuelle et reproductive, université Paris Sud, 94276 Le Kremlin-Bicêtre cedex, France 
e Centre d’étude et traitement de la douleur, hôpital Claude-Huriez, CHRU de Lille, rue Michel-Polonowski, 59000 Lille, France 
f GRC-6 Centre expert en endométriose (C3E), UMR-S938 Inserm, Sorbonne université, 75012 Paris, France 
g CESP-INSERM, U1018, équipe épidémiologie et évaluation des stratégies de prise en charge : VIH, reproduction, pédiatrie, université Paris Sud, 94800 Villejuif, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le dimanche 11 mars 2018
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

La revue de la littérature de 2006 à 2017 a été menée dans le cadre du groupe de travail HAS-CNGOF « recommandations pour la prise en charge de l’endométriose ». Les données sont globalement hétérogènes, de niveau de preuve modéré. Le traitement hormonal de l’endométriose est l’alternative de première intention, il s’adresse aux femmes douloureuses ne désirant pas de grossesse. Chez la patiente non opérée les traitements hormonaux recommandés en première intention sont la contraception par oestroprogestatifs (COP) et le système intra utérin au Levonorgestrel (SIU au LNG) à 52mg. Les traitements hormonaux recommandés en deuxième intention sont la contraception microprogestative orale au désogestrel, l’implant à l’étonogestrel, les analogues de la GnRH (GnRHa) en association à une add-back thérapie, et le dienogest. L’add-back thérapie associée aux GnRHa, doit comporter un œstrogène afin de prévenir la baisse de densité minérale osseuse et d’améliorer la qualité de vie des patientes, et peut être prescrite avant le 3e mois pour limiter les effets secondaires. Il n’y a pas de preuve permettant de recommander systématiquement un traitement hormonal préopératoire dans le seul but de prévenir le risque de complication chirurgicale, de faciliter la chirurgie, ou de diminuer le risque de récidive de l’endométriose. En postopératoire, il est recommandé de prescrire un traitement hormonal afin de réduire le risque de récidive douloureuse de l’endométriose et d’améliorer la qualité de vie des patientes. La COP ou le SIU au LNG 52mg sont recommandés en première intention. Pour prévenir le risque de récidive des endométriomes opérés, il est recommandé de prescrire une COP et de la poursuivre tant que la tolérance du traitement est bonne s’il n’existe pas de désir de grossesse. Lors de la prescription d’une COP en postopératoire, il est recommandé de privilégier une administration continue en cas de dysménorrhée. Les GnRHa ne sont pas recommandés en postopératoire dans le seul but de prévenir la récidive d’endométriome.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The available literature, from 2006 to 2017, on hormonal treatment has been analysed as a contribution to the HAS-CNGOF task force for the treatment of endometriosis. Available data are heterogeneous and the general level of evidence is moderate. Hormonal treatment is usually offered as the primary option to women suffering from endometriosis. It cannot be used in women willing to conceive. In women who have not been operated, the first line of hormonal treatment includes combined oral contraceptives (COC) and the levonorgestrel-releasing intra uterine system (52mg LNG-IUS). As a second line, desogestrel progestin only pills, etonogestrel implants, GnRH analogs (GnRHa) with add back therapy and dienogest can be offered. Add back therapy should include estrogens to prevent bone loss and improve quality of life, it can be introduced before the third month of treatment to prevent side effects. The literature does not support preoperative hormonal treatment for the sole purpose of reducing complications or recurrence, or facilitating surgical procedures. After surgical treatment, hormonal treatment is recommended to prevent pain recurrence and improve quality of life. COCs or LNG IUS are recommended as a first line. To prevent recurrence of endometriomas COC is advised and maintained as long as tolerance is good in the absence of pregnancy plans. In case of dysmenorrhea, postoperative COC should be used in a continuous scheme. GnRHa are not recommended in the sole purpose of reducing endometrioma recurrence risk.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Endométriose, Douleur, Récidive, Qualité de vie, Progestatifs, Estroprogestatifs, Analogues de la GnRH, DIU au LNG

Keywords : Endometriosis, Pain, Recurrence, Quality of life, Progestins, Combined oral contraceptives, GnRH analogs, LNG IUS


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.