Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Érythermalgies : rôle de la microcirculation - 19/03/18

Doi : 10.1016/j.jdmv.2017.12.069 
P. Carpentier
 Clinique universitaire de médecine vasculaire, CHU de Grenoble-Alpes, 38043 Grenoble cedex, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les acrosyndromes vasculaires s’expriment principalement dans les zones où la microcirculation cutanée est fortement influencée par la thermorégulation. Si leur expression, et donc une part importante de leur physiopathologie est vasculaire, leur pathogénie est le plus souvent multifactorielle et comporte fréquemment une composante neurologique. Ceci est particulièrement vrai pour l’érythermalgie, dont une partie des formes primitives et notamment les formes familiales sont en rapport avec des anomalies génétiques entraînant une neuropathie des petites fibres sensitives et neurovégétatives, comme cela a été progressivement démontré depuis une quinzaine d’années. Les études qui ont porté sur la microcirculation sont antérieures à cette donnée majeure, et ont essentiellement démontré, à partir d’explorations thermographiques puis capillaroscopiques et Laser-Doppler :

– l’importance de la vasodilatation dermique artériolaire déclenchée par l’exposition à la chaleur, qui rend compte de l’augmentation de chaleur locale ;

– l’augmentation de la densité et du remplissage capillaire dermique sous-papillaire qui explique la rougeur ;

alors que les douleurs à type de sensations de brûlures ne correspondent pas toujours à une perception douloureuse de l’hyperhémie comme on la trouve chez le sujet sain après exposition au froid ou à l’ischémie ;

– l’existence d’autres anomalies notamment de la vasoconstriction lors de l’exposition au froid ;

– l’influence pharmacodynamique des anesthésiques locaux et des injections de toxine botulinique.

L’ensemble de ces constatations doit être réévalué à la lumière des connaissances pathogéniques récentes et notamment dans le cadre d’une évaluation plus large des fonctions neurovégétatives (sudation) et de la sensibilité thermique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Microcirculation, Érythermalgie


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 102-103 - mars 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Atteinte des petites fibres nerveuses
  • J.-P. Lefaucheur
| Article suivant Article suivant
  • Traitement des érythermalgies
  • M.-A. Pistorius

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.