Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cas cliniques : pathologie vasculaire iatrogène - 19/03/18

Doi : 10.1016/j.jdmv.2017.12.149 
S. Blaise 1, S. Vignes 2, , G. Franco 3, G. Böge 4, C. Hamel-Desnos 5, P. Carpentier 1,
1 Unité de médecine vasculaire, CHU Michallon, 38043 Grenoble cedex 9, France 
2 Service de lymphologie, hôpital Cognacq-Jay, 15, rue Eugène-Millon, 75015 Paris, France 
3 Clinique Arago, 187 A, rue Raymond-Losserand, 75014 Paris, France 
4 Service de médecine vasculaire, CHU Saint-Éloi, 34090 Montpellier, France 
5 Hôpital privé Saint-Martin, 18, rue des Rocquemonts, 14050 Caen, France 

Auteurs correspondants.

Résumé

Primum non nocere ! Et si les effets indésirables de nos médicaments et les aléas de nos procédures ne sont pas toujours évitables, il est important d’être au fait de leur prise en charge diagnostique et thérapeutique pour en limiter autant que faire se peut les conséquences.

L’objectif de cette séance est d’illustrer certaines de ces complications vasculaires iatrogènes dans le but de nous aider à les reconnaître et à les traiter efficacement.

Ce thème sera approfondi à l’aide de cas cliniques posant des problèmes de décisions pratiques. Un questionnement utilisant le système Powervote® permettra de confronter les opinions des experts et de l’auditoire, pour optimiser l’interactivité des discussions.

– Un mélanome difficile à traiter : Sophie Blaise (Grenoble)

– Veines ou lymphatiques, qui a raison, qui a tort : Stéphane Vignes et Gilbert Franco (Paris)

– De Charybde en Scylla – L’imprévu après une ponction artérielle : Gudrun Böge (Montpellier)

– Une sclérothérapie à rebondissements : Claudine Hamel-Desnos (Caen)

– Des pieds froids mais qui brûlent : Patrick Carpentier (Grenoble)

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Complications vasculaires iatrogènes, Prise en charge


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 105 - mars 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • « Leave nothing behind » et ballons actifs : le nouveau Mantra de l’angioplasticien
  • M. Midulla, S. Gehin, R. Né, P.E. Berthod, R. Loffroy
| Article suivant Article suivant
  • Big data : impact sur l’évaluation du risque
  • J.-L. Bosson, S. Artemova, P. Albaladejo, A. Moreau Gaudry

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.