Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Échosclérose à la mousse, laser endoveineux et radiofréquence : pour qui, pour quoi ? - 19/03/18

Doi : 10.1016/j.jdmv.2017.12.080 
C. Hamel-Desnos
 Hôpital privé Saint-Martin, 14050 Caen, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Environ 8 millions de français sont porteurs d’une insuffisance veineuse superficielle chronique des membres inférieurs et les veines saphènes (VS) sont impliquées dans 30 à 40 % des varices. L’impact socio-économique du traitement des VS est donc majeur et les techniques endoveineuses (TEV) ont pris le pas sur la chirurgie classique, mise « hors-jeu » en raison de sa comorbidité impliquant inconvénients médicaux et financiers. Les TEV majoritairement utilisées sont : échosclérothérapie à la mousse (ESM), laser endoveineux (LEV) et radiofréquence (RF). En dehors d’une préférence parfois exprimée par le patient ou d’une technique particulièrement privilégiée pour diverses raisons par l’opérateur, le choix entre ces 3 TEV se fait sur différents critères. Si l’on s’en réfère à la littérature, à moyen terme (jusqu’à 5 ans de recul), les résultats, sur le critère occlusion de VS, sont équivalents pour LEV et RF, mais inférieurs pour l’ESM et la différence pourrait encore être plus marquée pour les VS6mm. En revanche, en termes de résultats cliniques (scores cliniques et récidives de varices), il n’existe pas de différence significative entre les 3 méthodes. Sur un plan technique, l’ESM est la plus polyvalente des 3 TEV et permet de traiter tous les types de varices alors que LEV et RF ne s’adressent essentiellement qu’aux VS. L’ESM sera également souvent préférée sur les VS de configuration anatomique difficile (sinuosités importantes en particulier), lorsqu’il existe des adhérences intraluminales (séquelles de thromboses ou de sclérose) et pour les récidives. Le LEV comparé à la RF segmentaire est mieux adapté aux veines courtes (saphènes accessoires, petites VS) et permet plus aisément des augmentations d’énergie sur les VS de très gros calibres. Les 3 TEV sont peu invasives et adaptées à de nombreux patients quelles que soient les caractéristiques cliniques de ceux-ci, et ces dernières sont donc peu discriminantes. On retiendra cependant que, dans la mesure du possible, LEV et RF seront préférés à l’ESM chez les patients à risque thrombotique et les patients sous anticoagulants. Enfin, concernant la disponibilité des plateaux techniques, la couverture pour LEV et RF s’améliore rapidement et ne devrait bientôt plus être un facteur limitant. En conclusion, LEV et RF sont volontiers utilisés en première intention sur les VS, la sclérothérapie étant la méthode reine sur toutes les autres indications, ce qui explique la popularité et la longévité de cette dernière.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sclérothérapie à la mousse, Laser endoveineux, Radiofréquence


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 109-110 - mars 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Nouvelle imagerie dans le lymphœdème : lympho-IRM pour quoi faire ?
  • L. Arrivé
| Article suivant Article suivant
  • Prévention des embolies par occlusion de l’auricule gauche dans la fibrillation auriculaire
  • J.-M. Juliard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.