Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévalence et déterminants de l’athérosclérose chez les patients infectés par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et traités par les anti-rétroviraux - 19/03/18

Doi : 10.1016/j.jdmv.2017.12.090 
A.-M. Aboubakar Djalloh , E. Soya, A. Ekou, E. Monney, F. Ello, J.J. N’djessan, S. Diatema, C. Konin, S. Eholié
 Institut de cardiologie d’Abidjan, Abidjan, Côte d’Ivoire 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’épidémie de l’infection par le VIH est un problème de santé publique. L’avènement du traitement anti-rétroviral (ARV) a réduit significativement la mortalité liée aux pathologies opportunistes et favorisé l’émergence des pathologies cardiovasculaires.

Objectif

Dépister l’athérosclérose au stade infraclinique chez les patients infectés par le VIH sous traitement anti-rétroviral.

Méthodologie

Étude transversale à visée descriptive et analytique concernant 201 patients infectés par le VIH de type 1, suivis depuis au moins 6 mois au service des maladies infectieuses et tropicales du CHU Treichville. L’écho-Doppler des troncs supra-aortiques, des artères des membres inférieurs a été réalisée chez nos patients à l’aide d’un appareil d’échographie de marque EXAGYNE, muni d’un logiciel de mesure automatique de l’Epaisseur Intima Media (EIM). L’Index de pression systolique (IPS) a été mesuré grâce à un appareil « Doppler de poche ». L’athérosclérose était définie par : un EIM supérieur à la normale avec ou sans plaque carotidienne, la présence de plaques d’athérome au niveau des artères fémorales, et/ou par un IPS<0,9.

Résultats

L’âge moyen de nos patients était de 47,9±9,3 ans avec une prédominance féminine (74,6 %). Les facteurs de risque cardiovasculaire étaient dominés par les antécédents familiaux d’HTA et de diabète (50,7 % et 27,9 %), l’HTA (14,9 %), et les dyslipidémies (10,5 %). La durée moyenne d’exposition aux ARV était de 8,7±4,5 ans. La prévalence de l’athérosclérose infraclinique était de 64,7 %, dont 64,2 % d’athérosclérose des troncs supra-aortiques, 5 % d’artériopathie oblitérante des membres inférieurs et 11,9 % de plaques fémorales. La majorité des plaques carotidiennes étaient hyperéchogènes (50 %), homogènes (62,9 %), à surface régulière (87,1 %) et siégeaient de façon préférentielle au niveau des bifurcations (43,7 %). En analyse multivariée, l’âge40 ans (p=0,024), l’HTA (p=0,018), la durée d’exposition aux ARV supérieure ou égale à 10 ans (p=0,013) étaient significativement associés à la présence d’athérosclérose.

Conclusion

La prévalence de l’athérosclérose infraclinique est élevée chez les patients infectés par le VIH de type 1 sous traitement anti-rétroviral. La durée d’exposition aux ARV, l’âge et l’HTA ont été les facteurs déterminants.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Athérosclérose infraclinique, VIH, Avènement du traitement antirétroviral (ARV), Facteur de risque, Afrique subsaharienne


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 115 - mars 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt des ultrasons de ultra haute fréquence dans le diagnostic de la maladie de Horton
  • A. Hombreux, C. Raffaelli, N. Tieulie, J.-P. Fournier, S. Beuil
| Article suivant Article suivant
  • État des connaissances sur l’indice de pression systolique de repos et post-effort chez les médecins vasculaires en formation dans quatre facultés de médecine en France
  • O. Stivalet, G. Mahé, L. Omarjee, S. Chaudru, C. Hoffmann, L. Bressollette

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.