Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Anticoagulants oraux directs versus anticoagulation standard dans la maladie thromboembolique veineuse chez le patient fragile. Données du registre REMOTEV - 19/03/18

Doi : 10.1016/j.jdmv.2017.12.095 
E.-M. Cordeanu , A. Delatte, F. Severac, C. Mirea, A.-M. Faller, A. André, J. Di Cesare, A.-S. Frantz, A.-C. Cavarro, S. Gaertner, D. Stephan
 HTA, maladies vasculaires et pharmacologie clinique, nouvel hôpital Civil, CHU, 67091 Strasbourg, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectifs

La maladie thromboembolique veineuse (MTEV) est une pathologie dont la fréquence augmente avec l’âge. Les anti-coagulants oraux directs (AOD) en ont radicalement changé la prise en charge thérapeutique. L’objectif de ce travail était d’évaluer l’efficacité et la sécurité des AOD comparés à l’anti-coagulation standard chez des patients fragiles victimes de MTEV, dans la vraie vie.

Matériel et méthodes

REMOTEV est un registre monocentrique, prospectif, en soins courants, incluant tous les patients victimes de MTEV hospitalisés de manière consécutive. Du 01/11/2013 au 30/09/2016, 848 patients ont été inclus. Parmi eux, 328 patients présentaient des critères de fragilité correspondant à la présence d’au moins un critère parmi : âge>75 ans, DFGe<50mL/min/1,73m2 et poids50kg Les événements hémorragiques, les récidives et les décès ont été recueillis de manière prospective par entretien téléphonique à 1,3 et 6 mois.

Résultats

L’âge moyen de la population fragile était de 80,8±9,2 ans ; les femmes étaient majoritairement représentées (65 %). L’événement était considéré comme non provoqué dans 72 % des cas et un cancer actif était présent chez 20 % des patients. L’embolie pulmonaire (EP) représentait 90 % des évènements. Elle était plus grave chez les patients fragiles (65 % d’EP à risque intermédiaire ou élevé vs 30 % chez les non-fragiles, p<0,0001). Un AOD a été prescrit chez 53 % des sujets fragiles. Après 6 mois de suivi, dans cette cohorte de patients fragiles, nous avons recensé 10 % de décès, 3,9 % de récidives et 9,5 % d’hémorragies majeures et non majeures cliniquement significatives. Après ajustement, on observait une réduction des décès chez les patients fragiles traités par AOD vs anticoagulation standard (HR de 0,24 [IC95 % 0,08–0,72]) et du critère composite récidive-hémorragie majeure-décès (HR 0,51 [IC95 % 0,28–0,93]). Il n’existait pas de différence significative concernant les récidives (HR 0,58 [IC95 % 0,16–2,06] et les complications hémorragiques (HR 0,85 [IC95 % 0,38–1,90]).

Conclusion

Les patients fragiles sont à risque de développer des formes plus graves de MTEV. La mortalité et la fréquence du critère composite sont abaissées sous AOD comparativement au traitement standard. En conditions réelles de prescription, les AOD confirment leur profil thérapeutique plus avantageux par rapport au traitement standard dans le sous-groupe des patients fragiles.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Fragile, Anticoagulant oral direct


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 117 - mars 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quantification des sténoses de fistules artério-veineuses : comparaisons des différentes méthodes ultrasonographiques avec la fistulographie
  • B. Huguet, F. Giauffret, F. Hocq, R. Gulino, M. Simonnet
| Article suivant Article suivant
  • Impact pronostique d’une thrombose veineuse profonde asymptomatique chez les patients pris en charge pour embolie pulmonaire
  • S. Fiori, S. Accassat, J. Catella-Chatron, L. Bertoletti, V. Chambefort, C. Duvillard, B. Seffert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.