Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Estimation du reste à charge pour les patients traités pour un lymphœdème primaire ou secondaire : une étude multicentrique nationale prospective - 19/03/18

Doi : 10.1016/j.jdmv.2017.12.104 
I. Quéré 1, , J. Pastor 2, V. Clément 3, U. Rodts 3, M. Coupé 1, S. Mestre 1, C. Moffatt 4, G. Mercier 2
1 Médecine vasculaire, CHU hôpital Saint-Éloi, 34295 Montpellier cedex 5, France 
2 CEPEL, UMR 5112 CNRS université de Montpellier, 34000 Montpellier, France 
3 LAMETA, UMR5474 CNRS université de Montpellier, 34000 Montpellier, France 
4 University of Nottingham, university park, Nottingham NG7 2RG, United Kingdom 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Le reste à charge peut être à l’origine d’une inéquité financière d’accès aux soins et générer un défaut d’accès aux soins. En France, la relation entre les ressources financières des ménages, le reste à charge et l’accès aux soins est peu connue et variable selon les pathologies. L’objectif de cette étude était de quantifier le reste à charge des patients avec un lymphœdème, de quantifier l’inéquité socio-économique potentiellement liée et le retentissement sur l’accès aux soins.

Design

Étude multicentrique nationale prospective dans 27 centres, dont 11 sont des hôpitaux publics ou privés et 16 cabinets médicaux ou kinésithérapeutes.

Participants

Patients avec un lymphœdème âgés de 7 ans ou plus, qui vivent en France métropolitaine en capacité d’utiliser Internet et disposant d’une adresse électronique. Critère de jugement principal : les dépenses de soins liés au traitement du lymphœdème et le reste à charge ont été estimés prospectivement pendant 6 mois pour les soins ambulatoires grâce à un auto-questionnaire en ligne avec une aide hotline. L’équité a été estimée en combinant des mesures agrégées et désagrégées.

Résultats

Un total de 203 patients ont été inclus, âgés de 55 ans en moyenne. Après remboursement de l’assurance mutuelle, le reste à charge moyen est 101,4 euros par mois, dû au transport (32 %) et aux compressions (26 %). Le reste à charge total représente 10,1 % des revenus par unité de consommation des ménages les moins aisés et 3,5 % des plus aisés (p<0,05). L’index Kakwani pour le reste à charge est égal à −0,18. Un renoncement aux soins est déclaré par 54 % des moins aisés et 17 % des plus aisés (p<0,05).

Conclusion

Une telle inégalité financière d’accès aux soins pose la question de l’organisation du remboursement des soins ambulatoires chez les patients atteints de lymphœdème.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Lymphœdème, Equité d’accès aux soins, Reste à charge


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 121-122 - mars 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le sirolimus est un traitement efficace des saignements et des écoulements lymphatiques dans les malformations vasculaires
  • S. Mestre, O. Roessler, J. Schelling, E. Foldi, M. Bigorre, H. Kovasick, D. Bessis, I. Quéré
| Article suivant Article suivant
  • Identification des freins au dépistage de l’anévrisme de l’aorte abdominale en médecine générale : étude qualitative auprès de 14 médecins généralistes exerçant à Paris
  • J. Niclot, A. Stansal, P. Priollet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.