Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le syndrome de la traversée thoracobrachiale. Association entre anomalies osseuses et dilatation anévrismale de l’artère sous-clavière : à propos de 12 cas - 19/03/18

Doi : 10.1016/j.jdmv.2017.12.127 
T. Ben Hadj Gouider 2, , G. Böge 1, 2, C.-H. Marty-Ané 1, P. Alric 1
1 Service de chirurgie thoracique et vasculaire, CHU Arnaud-de-Villeneuve, Montpellier, France 
2 Service de maladies vasculaires et medecine interne, CHU Saint-Éloi, Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les manifestations cliniques du syndrome de la traversée thoracobrachiale (STTB) sont d’une grande diversité et l’absence de signes pathognomoniques conduit souvent à une errance diagnostique. Le diagnostic est porté devant une compression vasculaire au passage anatomique de la traversée cervicothoracique lors des manœuvres dynamiques provoquant cette compression, associée à une symptomatologie d’effort. L’écho-Doppler vasculaire est l’examen de première intention pour le diagnostic et la surveillance du STTB non compliqué. La présence d’une anomalie osseuse sous-jacente expose le patient au risque de complications vasculaires et doit être recherchée par des examens radiographiques de façon systématique.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une analyse rétrospective de 12 patients opérés pour STTB associé à des anomalies osseuses ou des dilatations de l’artère sous-clavière (ASC) au sein du CHU Arnaud-de-Villeneuve sur la période s’étendant de janvier 2013 à octobre 2017.

Résultats

Notre série a comporté 4 hommes et 8 femmes, dont 3 avaient une atteinte bilatérale. L’âge moyen était de 39 ans avec un médian de 43 ans et des extrêmes de 10 et 68 ans.

Quatre patients présentaient une atteinte artérielle isolée où la pathologie a été découverte par une ischémie aiguë du membre pour 2 patients et par des douleurs chroniques chez 2 patients. Deux cas présentaient une atteinte artério-veineuse révélée respectivement par un œdème distal et un syndrome algique chronique. Six patients présentaient une atteinte mixte neurovasculaire révélée par des douleurs chroniques dans 4 cas, des troubles trophiques distaux dans un cas et une ischémie aiguë dans un cas. Le diagnostic de STTB était porté par écho-Doppler avec des épreuves dynamiques. Les anomalies osseuses étaient systématiquement recherchées au moyen d’examens radiographiques et scanographiques. Un patient présentait une dilatation isolée de l’artère sous-clavière. Onze patients présentaient une anomalie osseuse (5 cas de côtes surnuméraires (CS), 2 cas de CS associées à une apophysomégalie C7, 2 cas de cal osseux de la clavicule, 1 cas de malformation thoracique complexe et un cas d’apophysomégalie C7). Six patients présentaient une dilatation de l’ASC avec une dilatation moyenne de 60 % du calibre. Tous les patients ont bénéficié d’une scalénotomie antérieure associée à une exérèse de l’anomalie osseuse incriminée. Dix patients ont eu également une résection de la première côte homolatérale de principe. Les suites opératoires étaient simples avec régression totale de la symptomatologie chez 10 patients. Une procédure s’est compliquée par une luxation antérieure sternoclaviculaire et un patient a présenté une régression incomplète des symptômes car il persistait une thrombose de l’artère humérale déjà découverte en préopératoire.

Discussion

Nous avons retrouvé dans notre série une prédominance féminine décrite dans la littérature pour tous les STTB expliquée par l’orientation plus verticale de la première côte et la ventilation plutôt thoracique chez la femme majorée par l’imprégnation œstroprogestative responsable d’une laxité musculoligamentaire. Malgré le peu de cas rapportés dans la littérature chez les enfants et les adolescents, notre série a comporté 3 patients, dont les âges étaient de 10, 17 et 19 ans. L’échographie couplée au Doppler joue un rôle central dans la prise en charge de cette pathologie : en préopératoire, elle est très sensible pour poser le diagnostic du STTB si les vaisseaux sous-claviers sont concernés et ceci grâce à la possibilité de réaliser des examens aussi bien en position assise que couchée et à tout degré d’abduction du membre supérieur permettant ainsi la réalisation de manœuvres dynamiques (manœuvre du chandelier et manœuvre de Wright) aisément. Elle permet aussi d’apprécier la qualité du lit artériel d’aval, surtout si le STTB est d’évolution ancienne ou qu’il existe une symptomatologie ischémique. En postopératoire immédiat, l’échographie couplée au Doppler permet d’obtenir une confirmation rapide de la perméabilité vasculaire et elle permet aussi un suivi régulier non invasif. Le traitement du STTB repose dans la grande majorité des cas sur la rééducation et la kinésithérapie. Cependant, dès lors qu’il existe une anomalie osseuse ou que la sténose artérielle dynamique se complique d’un anévrisme sous-clavier poststénotique, le risque de complications vasculaires, notamment ischémique, devient élevé et la chirurgie réparatrice devient incontournable dans la prise en charge. En outre, malgré la rareté des anévrismes sous-claviers dans le STTB, nous avons retrouvé dans notre série 5 patients sur 11 (41,66 %) qui présentaient une association entre STTB, anévrismes sous-claviers et anomalies osseuses. Ces dernières devraient donc être recherchées avec beaucoup d’intérêt dès lors qu’un STTB est associé à un anévrisme sous-clavier.

Conclusion

Le STTB est une pathologie à évolution le plus souvent bénigne, mais des complications vasculaires graves peuvent survenir notamment dès lors que des anomalies osseuses ou une dilatation anévrismale de l’artère sous-clavière sont retrouvées. Une prise en charge multidisciplinaire associant médecins vasculaires, chirurgiens vasculaires, et dans certains cas orthopédistes, est alors souhaitable.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome du défilé thoracobrachial, Anévrisme sous-clavier


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 131 - mars 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Atteinte hémodynamique macro et microvasculaire des membres inférieurs au cours de la sclérodermie systémique
  • C. Cassius, J.-B. Monfort, N. Baudot, C. Francès, S. Rivière, A. Barbaud, P. Senet
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation de la morbi-mortalité à deux ans des patients traités pour une fibrillation auriculaire non valvulaire après une hospitalisation pour surdosage en anticoagulants
  • R. Benainous, G. Elourimi, S. Abad, E. Mazoyer, U. Warzocha, S. Baron, S. Le Jeune, M. Lopez-Sublet, B. Giroux-Leprieur, C. Larroche, J.-J. Mourad, R. Dhôte

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.