Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Thrombose veineuse cérébrale. Expérience de notre service, à propos de 44 cas - 19/03/18

Doi : 10.1016/j.jdmv.2017.12.148 
F. Arbia Boudjelthia , A. Hatri, S.-A. Maamar, S.-T. Hebri, N. Belhadj
 CHU Sidi-Bel-Abbes, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction, généralités

La thrombophlébite cérébrale (TVC) est l’occlusion des sinus veineux cérébraux. Non traitée, elle conduit sans doute vers des séquelles potentiellement graves. Elle touche avec prédilection la femme jeune et est caractérisée par une grande diversité de la présentation clinique. Le diagnostic reste une priorité pour le clinicien. La prise en charge tient compte du processus thrombotique, étiologique et symptomatique.

Objectifs

Connaître les principaux aspects cliniques rencontrés au cours des TVC dans notre service, illustrer les aspects radiologiques, préciser les étiologies et enfin la conduite pratique.

Matériels et méthodes

Étude rétrospective sur dossiers de janvier 2014 à juin 2017.

Résultats

On a colligé 44 cas de TVC : 8 hommes et 36 femmes. L’âge moyen est de 40,4 ans, avec deux pics d’âge : de 16 à 68 ans. La symptomatologie clinique était aiguë dans 70 % des cas, subaiguë dans 25 % des cas et chronique dans le reste des cas. Les signes inauguraux sont divers, dominés par des céphalées chez 89 % des cas et des troubles moteurs dans 43 % des cas, un syndrome d’HIC chez 38 % des cas, enfin un œdème papillaire a été retrouvé chez plus de 70 % des cas. L’IRM de confirmation a mis en évidence une atteinte des sinus latéraux chez 42 % des cas, du sinus sagittal dans 38 %, du sinus longitudinal supérieur et du sigmoïde droit chez le reste des cas. Plus de 2 sinus atteints chez plus de 47 % des cas, des signes d’infarcissement étaient observés (35,55 %). Les pathologies endocriniennes et les maladies auto-immunes ont dominé la scène, suivies du post-partum et de la grossesse (14,28 %) et enfin indéterminées dans 6 cas. L’évolution était bonne dans la majorité des cas (80 %).

Discussion

Le délai court du diagnostic et la fréquence élevée des TVC inaugurant les maladies de système ont marqué notre série. Le tableau clinique est très varié et souvent trompeur. Les cinq signes les plus fréquents sont les céphalées, les déficits focaux, les convulsions, l’œdème papillaire et les troubles de la conscience allant de la confusion au coma profond. Le traitement repose sur une prise en charge symptomatique, étiologique et surtout antithrombotique.

Conclusion

Malgré son faible taux d’incidence et la diversité de ses manifestations cliniques, la TVC est à évoquer devant toute symptomatologie d’HIC, céphalées et des troubles de la conscience. Les anticoagulants devraient être instaurés en urgence dès la confirmation du diagnostic.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Thrombose veineuse cérébrale, Maladie thromboembolique


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 140-141 - mars 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Thromboclic.fr, outil numérique d’aide à la prescription des anticoagulants : évolution et mise à jour
  • M. Escolano, S. Zuily, D. Wahl, J.-M. Boivin
| Article suivant Article suivant
  • Index des auteurs

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.