Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Actualisation des données dans le syndrome post-thrombotique - 19/03/18

Doi : 10.1016/j.jdmv.2017.12.039 
M. Perrin
 Chirurgie vasculaire, 69680 Chassieu, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Nous nous limiterons à la prise en charge au plan thérapeutique du syndrome post-thrombotique (SPT). Depuis une dizaine d’années, le traitement interventionnel du SPT a pris une part importante dans sa prise en charge thérapeutique et nous disposons de résultats à moyen terme sur ses résultats.

Méthodes de traitement interventionnel

Elles visent essentiellement à corriger les 2 désordres physiopathologiques responsables des symptômes et signes du SPT qui ne sont pas pathognomoniques, à savoir l’obstruction et le reflux des veines profondes. L’obstruction ilio-fémorale commune : les pontages veineux ou prothétiques ont laissé la place en première intention à la dilatation ou à la recanalisation, suivant qu’on est en présence d’une obstruction ou d’une occlusion toujours complétée par la mise en place de stents. L’endophlébectomie est parfois nécessaire en complément en présence d’une obstruction de la veine fémorale commune. L’obstruction fémoro-poplitée. Elle n’a pas bénéficié de techniques nouvelles. Le reflux axial fémoro-poplitéo-crural : à côté des techniques de transposition ou de transplantation, l’arsenal opératoire s’est enrichi d’une nouvelle technique, la création d’une néo valve.

Résultats des nouvelles techniques interventionnelles

L’obstruction ilio-fémorale commune. Une revue récente de la littérature, portant sur 2373 membres inférieurs traités par stent fait état d’une perméabilité secondaire entre 86 et 88 %. Au plan clinique la symptomatologie est améliorée mais cette amélioration est difficile à chiffrer. La cicatrisation sans récidive de l’ulcère se situe entre 56 et 100 % selon la durée du suivi. Le reflux axial fémoro-poplitéo-crural. Nous ne disposons de résultats que chez 90 patients avec une durée moyenne de suivi de 34 mois (2–78). Le reflux a disparu dans 76 % des cas. La cicatrisation sans récidive de l’ulcère se situe entre 68 et 92 % selon la durée du suivi. Les indications du traitement interventionnel dans le SPT. Il existe un consensus pour ne proposer un traitement interventionnel que dans les œdèmes importants ou chez les patients classés C4b–C6. En présence d’une association obstruction reflux, on s’accorde pour traiter d’abord l’obstruction. Dans environ la moitié des cas l’ulcère veineux cicatrise sans récidive quand l’obstruction est levée, le traitement du reflux ne s’impose donc dans un second temps que dans 15 à 50 % selon les séries.

Grade de recommandation

En 2014, l’American Heart association accordait :

– au stenting de l’axe ilio-fémoral un grade de classe IIb. Niveau de preuve B ;

– à la correction du reflux veineux profond un grade de classe IIb. Niveau de preuve C.

En 2017 l’American Venous Forum utilisant la cotation de Guyatt accordait :

– au stenting de l’axe ilio-fémoral un grade de recommandation 1. Niveau de preuve B ;

– à la néovalve un grade de recommandation 2. Niveau de preuve C.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome post-thrombotique, Stent, Néo valve


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 90-91 - mars 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Spécificités de la prise en charge des varices dans l’insuffisance veineuse chronique
  • L. Moraglia
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge moderne des ulcères
  • P. Ouvry

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.