Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Apports de la protonthérapie à la radiothérapie d’aujourd’hui, pourquoi, comment ? - 26/03/18

Why proton therapy? And how?

Doi : 10.1016/j.bulcan.2017.12.004 
Juliette Thariat 1, , 2 , Jean Louis Habrand 1, Paul Lesueur 1, Abdulhamid Chaikh 2, Emmanuel Kammerer 1, Delphine Lecomte 1, Alain Batalla 1, Jacques Balosso 1, 3, Thomas Tessonnier 1
1 Centre François-Baclesse, Department of Radiation Oncology, 3, avenue General-Harris, 14000 Caen, France 
2 Unicaen, Normandie université, laboratoire de physique corpusculaire IN2P3/ENSICAEN, UMR6534, boulevard du Marechal-Juin, 14050 Caen, France 
3 Université de Grenoble-Alpes, 38000 Grenoble, France 

Juliette Thariat, Centre François-Baclesse, Department of Radiation Oncology, 3, avenue General-Harris, 14000 Caen, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La protonthérapie est une modalité de radiothérapie, basée sur l’utilisation de protons, particules subatomiques chargées qui s’arrêtent à une profondeur donnée fonction de leur énergie initiale (pic de Bragg). La protonthérapie évite ainsi toute dose de sortie, et est en cela supérieure aux autres modalités de radiothérapie classique utilisant des photons et dont la dose de sortie substantielle est uniquement compensée par une optimisation balistique (multiples faisceaux, modulation de fluence, etc). La protonthérapie est utilisée depuis 60 ans, mais ne devient ubiquitaire que depuis une dizaine d’années, et ce du fait de progrès majeurs récents dans la technologie des accélérateurs de particules. Cet article fait le point sur l’historique de l’implémentation en clinique des protons, sur la nature des progrès technologiques qui permettent désormais son expansion à moindre coût. Il fait aussi le point sur les spécificités de ces traitements en protonthérapie et les solutions mises en œuvre ainsi que sur les indications cliniques et la construction de leur niveau de preuve. Différentes techniques sont possibles. Celles-ci sont expliquées sous l’angle de leur potentiel clinique en expliquant la terminologie courante dans ce domaine, mais en langage francisé, telle que cyclotrons, synchrotrons, avec utilisation d’aimants supraconducteurs, en ligne fixe ou bras rotatif, avec délivrance passive par diffusion, ou active par balayage. La courbe d’apprentissage de la protonthérapie nécessite de maîtriser plusieurs types d’incertitudes, par des moyens actuellement bien identifiés. La hiérarchisation des nombreuses indications cliniques relevant potentiellement d’une protonthérapie en découle. Celles-ci sont développées dans un manuscrit parallèle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Proton therapy is a radiotherapy, based on the use of protons, charged subatomic particles that stop at a given depth depending on their initial energy (pristine Bragg peak), avoiding any output beam, unlike the photons used in most of the other modalities of radiotherapy. Proton therapy has been used for 60 years, but has only become ubiquitous in the last decade because of recent major advances in particle accelerator technology. This article reviews the history of clinical implementation of protons, the nature of the technological advances that now allows its expansion at a lower cost. It also addresses the technical and physical specificities of proton therapy and the clinical situations for which proton therapy may be relevant but requires evidence. Different proton therapy techniques are possible. These are explained in terms of their clinical potential by explaining the current terminology (such as cyclotrons, synchrotrons or synchrocyclotrons, using superconducting magnets, fixed line or arm rotary with passive diffusion delivery or active by scanning) in basic words. The requirements associated with proton therapy are increased due to the precision of the depth dose deposit. The learning curve of proton therapy requires that clinical indications be prioritized according to their associated uncertainties (such as range uncertainties and movement in lung tumors). Many clinical indications potentially fall under proton therapy ultimately. Clinical strategies are explained in a paralleled manuscript.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Radiothérapie, Protonthérapie, Cancer, Accélérateur, Incertitude, Indication, Terminologie

Keywords : Radiotherapy, Proton therapy, Cancer, Accelerator, Uncertainty, Indication, Naming


Plan


© 2018  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 105 - N° 3

P. 315-326 - mars 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Préservation de la fertilité, contraception et traitement hormonal de la ménopause chez les femmes traitées pour tumeurs malignes rares de l’ovaire : recommandations du réseau national dédié aux cancers gynécologiques rares (TMRG/GINECO)
  • Christine Rousset-Jablonski, Fréderic Selle, Elodie Adda-Herzog, François Planchamp, Lise Selleret, Christophe Pomel, Nathalie Chabbert-Buffet, Emile Daraï, Patricia Pautier, Florence Trémollières, Frederic Guyon, Roman Rouzier, Valérie Laurence, Nicolas Chopin, Cécile Faure-Conter, Enrica Bentivegna, Marie-Cécile Vacher-Lavenu, Catherine Lhomme, Anne Floquet, Isabelle Treilleux, Fabrice Lecuru, Sébastien Gouy, Elsa Kalbacher, Catherine Genestie, Thibault de la Motte Rouge, Gwenael Ferron, Mojgan Devouassoux-Shisheboran, Jean-Emmanuel Kurtz, Moise Namer, Florence Joly, Eric Pujade-Lauraine, Michael Grynberg, Denis Querleu, Philippe Morice, Anne Gompel, Isabelle Ray-Coquard
| Article suivant Article suivant
  • L’initiation à la multidisciplinarité en neuro-oncologie au Liban : première Journée annuelle de neuro-oncologie (JANO)
  • Hampig Raphaël Kourie, Roland Eid, Carole Kesserouany, Gérard Abadjian, Joseph Kattan

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.