Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Risques liés à la manipulation des médicaments cytostatiques - 01/01/90

[16-545-A-05]
I Stucker
D Hémon
INSERM U170, 16, av. Paul-Vaillant-Couturier, 94807  Villejuif cedex France
D Dumont
Hôpital universitaire Dupuytren, 2, av. Alexis-Carrel, 87042  Limoges cedex France
fr
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Pathologie professionnelle et de l'environnement
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Les cytostatiques sont des produits utilisés dans le traitement des cancers pour inhiber la prolifération cellulaire. Il a été clairement démontré en expérimentation animale que ce sont des agents mutagènes, carcinogènes et tératogènes . Leur pouvoir mutagène a également été mis en évidence dans des études in vivo chez des malades . La survenue, chez des malades atteints de cancer, de tumeurs secondaires semble également en partie liée au traitement par chimiothérapie anticancéreuse . Il est généralement admis qu'il existe un lien entre la mutagénicité, la carcinogénicité et la tératogénicité. Plusieurs études ont en effet montré que l'administration de cytostatiques pendant la grossesse pouvait être à l'origine de malformations congénitales. Certains produits semblent être toutefois plus à risque que d'autres, et notamment le méthotrexate, le busulfan ou le cyclophosphamide .

Le niveau d'exposition des malades est qualitativement et quantitativement différent de celui d'une exposition de type professionnel. Des photographies, prises lors de la préparation de perfusions de cytostatiques, montrent que l'exposition professionnelle peut avoir lieu par projection au niveau du corps lorsque l'ampoule de produit est cassée, par contact au niveau de la main lors du pompage du liquide dans la seringue ou par projection au niveau du visage lors de l'ajustement du volume de la seringue. Cliniquement, des manifestations allergiques au niveau de la peau, des yeux et des voies respiratoires, peuvent également résulter de l'exposition à ces produits [36]. D'autres effets, survenus au moment de la reconstitution ou dans les quelques heures qui l'ont suivie, ont également été décrits dans la littérature [22]. Il s'agit principalement de maux de tête, de vertiges et de nausées. Ces descriptions sont toutefois peu nombreuses et concernent toujours un petit nombre de cas.

Les risques liés à la manipulation de ces agents par les infirmières ou les pharmaciens hospitaliers ont fait l'objet de plusieurs études. Certaines ont porté sur la mise en évidence de l'exposition, d'autres sur la manifestation d'un effet mutagène proprement dit, c'est-à-dire d'un effet cytogénétique. Plus récemment, deux études ont concerné les risques reproductifs et en particulier la fréquence des avortements spontanés.

Plan

fr

© 1990  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS - Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.