Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L'illusion des sosies de Capgras : une interprétation délirante d'un trouble spécifique de la reconnaissance affective des visages. Revue de la littérature et proposition d'un modèle séquentiel - 17/03/08

Doi : 10.1016/j.amp.2006.02.011 
K. Henriet a, S. Haouzir b, , M. Petit b
a Service 76G09, centre hospitalier du Rouvray, 76301 Sotteville-lès-Rouen, France 
b Service Hospitalo-Universitaire, centre hospitalier du Rouvray, 76301 Sotteville-lès-Rouen, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L'illusion des sosies de Capgras est le plus fréquent des délires d'identification des personnes. Le sujet a la conviction délirante qu'un ou plusieurs de ses proches ont été remplacés par des doubles physiquement identiques mais mal intentionnés. La revue de la littérature présentée ici souligne que « le Capgras », décrit par Joseph Capgras en 1923, est en passe d'être réduit à une simple particularité symptomatique suite aux nombreuses publications de cas observés dans différents contextes organiques et psychiatriques. Pourtant les approches psychodynamiques proposées par Capgras aussi bien que la neuropsychologie cognitive contemporaine fondée sur le modèle de la reconnaissance des visages semblent insister sur la légitimité de son autonomie. Partant d'une revue de la littérature et de nos observations cliniques, nous proposons un réexamen de cet étonnant trouble: l'illusion des sosies pourrait consister, à titre encore hypothétique, en un trouble fonctionnel primaire de la reconnaissance affective d'un visage physiquement reconnu, secondairement rationalisé par un délire d'interprétation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Capgras' syndrome is the first misidentification syndrome described. It was originally individualized in 1923 by the French psychiatrist Joseph Capgras who termed it “l'illusion des sosies”. The subject has the delusional belief that people emotionally close to him have been replaced by doubles physically similar to the originals, but psychologically different. The impostors are generally persecutors. There is sometimes double of the self. Capgras' syndrome is the most common of the delusional misidentification syndromes (Fregoli syndrome, the syndrome of inter-metamorphosis and the syndrome of subjective double) but is relatively rare, occurring predominantly in the context of paranoid schizophrenia. However, more recently, it has been estimated that a quarter to a third of these cases are associated with neurological, toxic or other organic disorders. And the course of the Capgras syndrome generally follows the course of the basic illness. Thus, there is some discussion in the literature about whether the delusion of doubles should be considered as a syndrome or a symptom. Moreover, neuro-imaging exploration suggests a link between Capgras' syndrome and right hemisphere abnormalities (particularly in the frontal and temporal regions). Neuropsychological research has reported the presence of impairments in facial processing (which is an established right hemisphere function). Ellis and Young adapted Bauer's two routes to face recognition model: one ventral visual-limbic route for the overt recognition and one dorsal visual-limbic route for the covert recognition. These authors propose that Capgras patients present an intact ventral route which leads to physical face recognition, but a disconnected dorsal route which prevents the affective confirmation of this recognition. Capgras delusion would be the mirror of prosopagnosia resulting from the preserved overt recognition coupled with a loss of affective responses. After a review of the literature relative to the psychodynamic approaches of Capgras' syndrome (feelings of depersonalization, problem of ambivalence, affective trouble, incestuous desires...), we have described an original case of Capgras' syndrome occurring without an organic or psychiatric context. We suggest a re-examination of this curious trouble: the Capgras' syndrome would be an autonomic entity, which could consist firstly in a functional deficit of affective identification face, this affectivity trouble could be rationalised by the patient and would lead secondly to a delusional interpretation. Capgras patients would recognise the intimate's face physically but not affectively. The deficit of affective face identification could be caused by organic lesions or functional troubles (psychiatric troubles) or, in our case, by an isolated functional trouble. This loss of affective familiarity of a close relative could be explored by the Bruyer and Schweich face recognition Test. In the case we are considering, patients would attempt to explain this contradictory information by a delusion. This dissociated perceptual experience (known face but strangeness feelings) could be interpreted to make sense and would then produce Capgras delusion.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Capgras, Délire d'identification des personnes, Reconnaissance des visages, Sosies

Keywords : Capgras, Delusional Misidentification Syndrome, Doubles, Face Recognition


Plan


© 2007  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 166 - N° 2

P. 147-156 - mars 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • « Désorientation pour les personnes » au cours du vieillissement et des démences liées à l'âge
  • J.-P. Luauté
| Article suivant Article suivant
  • Analyses de livres

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.