Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Collyres de sérum autologue : traitement à long-terme dans le syndrome sec oculaire - 09/04/18

Autologous serum tears: Long-term treatment in dry eye syndrome

Doi : 10.1016/j.jfo.2017.11.008 
M. Beylerian a, , M. Lazaro b, J. Magalon c, J. Veran c, A. Darque b, F. Grimaud b, N. Stolowy a, H. Beylerian d, F. Sabatier c, L. Hoffart a
a Service d’ophtalmologie, CHU de Hôpital La Timone, 264, rue Saint-Pierre, 13385 Marseille, France 
b Pharmacie, CHU Hôpital La Conception, 13005 Marseille, France 
c Laboratoire de cultures et de thérapies cellulaires (LCTC), CHU de La Conception, 13005 Marseille, France 
d Service d’ophtalmologie, CHU hôpital Gui-De-Chauliac, 34000 Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La sécheresse oculaire est une pathologie plurifactorielle de la surface oculaire dont la fréquence élevée, le retentissement significatif sur la qualité de vie et sur la vision, ainsi que le coût financier, en font un véritable problème de santé publique. Si le traitement des formes minimes à modérées est généralement simple et efficace, celui des formes sévères est souvent décevant. L’utilisation de collyres à base de sérum autologue (CSA) représente une alternative thérapeutique envisageable pour les cas les plus sévères. L’objectif de notre étude est d’évaluer l’efficacité du traitement par CSA à long-terme chez des patients présentant des syndromes secs isolés réfractaires aux traitements conventionnels ou secondaires à d’autres pathologies générales telles que le syndrome de Gougerot-Sjögren et la maladie du greffon contre l’hôte (GVH), ou à des pathologies oculaires telles que les kératites neurotrophiques, les brûlures chimiques et les pemphigoïdes cicatricielles oculaires.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude observationnelle rétrospective monocentrique menée sur 47 patients, soit 83 yeux traités par collyre de sérum autologue à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille entre avril 2014 et avril 2017 pour syndrome sec oculaire sévère isolé ou secondaire. Les symptômes subjectifs des patients (score ocular surface disease index [OSDI]), leur degré de satisfaction ainsi que les effets secondaires ont été recueillis à l’aide de questionnaires. Le break up time (BUT) et le score de Schirmer ont été notés. Une évaluation clinique fondée sur un test de coloration cornéenne à la fluorescéine (score Oxford) est réalisée avant le traitement par CSA à P0 puis selon 5 périodicités : P1 (entre 1 et 3 mois), P2 (3 et 9 mois), P3 (9 à 15 mois) et P4 (15 mois à 24 mois), P5 (>24 mois).

Résultats

Sur les 83 yeux traités, l’âge moyen était de 54,39 ans±21,56 dont 20 hommes (42,55 %) et 27 femmes (57,44 %), les indications de traitement comprenaient principalement 25,53 % de GVH, 21,27 % de syndromes secs oculaires sévères primitifs et 19,14 % de syndrome de Goujerot-Sjögren primaire. Le suivi moyen a été de 9,82 mois±15,50. La variation du score OSDI entre P0 et P1 montre une diminution de 19,32 points±29,37 (p<0,05) et entre P0 et P4 une diminution de 23,06 points±18,41 (p<0,05). Le score clinique d’Oxford a montré une diminution significative à partir du troisième mois de traitement, entre P0 et P2 de 1,32 points±1,76 (p<0,05). Le test de Schirmer et le BUT ont aussi montré au cours du temps une amélioration des symptômes de sécheresse oculaire grâce aux CSA, de manière significative à P1 (p<0,05).

Discussion

Des analyses biologiques complémentaires sur la composition des CSA sont en cours afin de mettre en évidence des facteurs prédictifs d’efficacité. Ainsi, les patients non répondeurs au traitement par CSA pourraient répondre aux collyres de sérum allogénique, fabriqués à partir de sang périphérique prélevé chez un donneur sain à partir de sang de cordon.

Conclusion

Sur cette première série de 83 yeux traités par CSA, une efficacité clinique a été notée chez la majorité des patients. Aucune complication infectieuse n’a été rapportée et le taux de satisfaction a été très élevé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Dry eye disease is a multifactorial pathology of the ocular surface. The high incidence of this pathology, as well as its significant impact on quality of life and vision and its financial cost, makes it a real public health problem. While the treatment of mild cases is generally simple and effective, treatment of severe forms is often disappointing. The use of autologous serum tears (AST) represents a therapeutic alternative for the most severe cases. The purpose of our study is to evaluate the efficacy of long-term AST treatment in patients with severe dry eye disease refractory to conventional treatment or secondary to systemic diseases such as Sjögren's syndrome or Graft versus Host disease (GVH), or ocular pathologies such as neurotrophic keratitis, chemical burns and ocular cicatricial pemphigoid.

Patients and methods

This is a monocentric retrospective observational study conducted on 47 patients, with 83 eyes treated with autologous serum eye drops for isolated or secondary dry eye disease at the Marseille Public Hospitals between April 2014 and April 2017. The patients’ subjective symptoms (ocular surface disease index [OSDI] score), their degree of satisfaction and the side effects were collected using questionnaires. Tear Break Up Time (BUT) and Schirmer scores were noted. A clinical evaluation based on fluorescein staining (Oxford score) was carried out prior to treatment with AST at P0 followed by 5 periods: P1 (between 1 and 3 months), P2 (3 to 9 months), P3 (9 to 15 months), P4 (15 months to 24 months), and P5 (>24 months).

Results

Out of the 83 eyes treated, the mean age was 54.39±21.56. There were 20 males (42.55 %) and 27 females (57.44 %); treatment indications consisted mainly of 25.53 % GVH, 21.27 % severe dry eye disease and 19.14 % Sjögren syndrome. The mean duration of follow-up was 9.82 months±15.50. The OSDI score decreased by 19.32 points±29.37 (P<0.05) between P0 and P1 and by 23.06 points±18.41 (P<0.05) between P0 and P4. The Oxford clinical score showed a significant decrease by the third month of treatment, between P0 and P2, by 1.32 points±1.76 (P<0.05). The Schirmer test and the BUT also showed an improvement in dry eye symptoms over time with AST, significantly at P1 (P<0.05).

Discussion

Complementary biological analyzes on the composition of AST are under way in order to identify predictive factors of effectiveness; patients not responding to AST treatment might respond to allogeneic serum from healthy donor cord blood.

Conclusion

On this first series of 83 eyes treated with ASD, clinical efficacy was noted in most of the patients. No infectious complications were reported, and the satisfaction rate was very high.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sérum autologue, Collyres, Syndrome sec oculaire, Maladie du greffon contre l’hôte (GVH), Syndrome de Gougerot-Sjögren

Keywords : Autologous serum, Eye drops, Dry eye syndrome, Graft-versus-host disease (GVH), Sjögren syndrome


Plan


 Cette présentation a fait l’objet d’une présentation orale au congrès de la SFO 2017.


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 3

P. 246-254 - mars 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comparaison de la qualité de vision objective mesurée par aberrométrie double passage chez des patients atteints de syndrome sec modéré : larmes artificielles versus sérum physiologique : une étude pilote
  • G. Vandermeer, Y. Chamy, P.-J. Pisella
| Article suivant Article suivant
  • La chirurgie de la cataracte à petite incision manuelle : experience d’un service régional de soins oculaires au Togo
  • K.B. Nonon Saa

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.