Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Place du test de provocation intraveineux dans l’exploration de l’allergie aux PCI - 09/04/18

Doi : 10.1016/j.reval.2018.02.097 
J. Pradelli , M. Ben Hayoun, J. Poissonnet , E. Aguinet, S. Leroy
 Pneumologie, Nice, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’incidence des réactions d’hypersensibilité aux produits de contraste iodés (PCI) est estimée entre 1 à 3 % des patients. Ces réactions sont souvent non allergiques, par histaminolibération, mais peuvent relever d’un mécanisme allergique IgE médié ou retardé. La démarche clinique recommandée repose sur l’interrogatoire et les tests cutanés (TC) qui ont une bonne spécificité, 96 %, mais une sensibilité variable. Le test de provocation (TP) n’est pas recommandé dans cette indication. Nous avons voulu évaluer l’intérêt d’un TP intraveineux (IV) en cas de TC négatifs.

Méthodes

Cette étude prospective est réalisée dans le service d’allergologie CHU de Nice sur 3 années consécutives. La procédure consistait en : 1/un questionnaire ENDA ; 2/les TC (PCI incriminé et PCI alternatifs) ; 3/un TP IV au PCI incriminé si TC négatif ou à une alternative ; et 4/un appel téléphonique en cas de TP négatif pour évaluer les effets d’une nouvelle injection de PCI radiologique. Le TP IV (hospitalisation de jour sous conditions de sécurité), consistait en l’administration de 1mL puis à 30minutes 10mL du PCI. Les prick-tests étaient réalisés en solution native, les IDR en dilution jusqu’à 1/10e.

Résultats

Ont été inclus 215 patients (sex-ratio 0,7, âge moyen 62 ans). Les réactions étaient immédiates dans 77 % des cas, retardées 18 % des cas et inconnues 5 % des cas. Les TC étaient positifs pour 8 % des patients. Les TP IV ont concernés 212 patients (198 pour TC-, 14 pour recherche d’alternative). Parmi les 198 patients TC-, 18 % ont présenté une réaction allergique lors du TP IV : immédiates 73 % des cas (grade I 92 %, grade II 8 %), et retardées 27 % des cas. La recherche d’une alternative par TP IV a été obtenue pour 58 % des patients. Parmi les 133 patients recontactés sur 165 patients ayant un bilan allergologique négatif, 6 (5 %) ont présenté une réaction grade I lors d’un examen radiologique ultérieur.

Conclusion

L’ajout du TP IV au PCI dans la démarche allergologique a permis d’identifier 18 % de patients allergiques en plus des 8 % validés par les seuls TC. Il nous a aussi permis de proposer un PCI alternatif dans 58 % des cas. Cette stratégie confirme l’expérience d’autres équipes et pourrait devenir un gold standard.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 58 - N° 3

P. 257 - avril 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prévention de l’urticaire induite par les AINS par une prémédication antihistaminique
  • M. Braire-Bourrel
| Article suivant Article suivant
  • Un long délai de survenue doit-il toujours être retenu comme un critère de DRESS ?
  • Aato Soria, C. Bernier, G. Veyrac, B. Milpied

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.