Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Tests immunohistochimiques PD-L1 dans les cancers du poumon non à petites cellules : recommandations par le groupe PATTERN de pathologistes thoraciques - 26/04/18

PD-L1 testing in non-small cell lung carcinoma: Guidelines from the PATTERN group of thoracic pathologists

Doi : 10.1016/j.annpat.2018.01.007 
Sylvie Lantuejoul a, , b , Julien Adam c, d, Nicolas Girard e, f, Mickael Duruisseaux g, Audrey Mansuet-Lupo h, Aurélie Cazes i, Isabelle Rouquette j, Laure Gibault k, l, Stéphane Garcia m, Martine Antoine n, o, Jean Michael Vignaud p, q, Françoise Galateau-Sallé r, Christine Sagan s, Cécile Badoual k, l, Frédérique Penault-Llorca t, Diane Damotte h

pour le groupe pathologistes thoraciques de valorisation de l’expertise, de la recherche et de l’innovation (PATTERN). Fondation Synergie Lyon Cancer

a Département de biopathologie et département de recherche translationnelle et d’innovations, centre Léon-Bérard UNICANCER, 28, rue Laennec, 69008 Lyon, France 
b Inserm U1209/CNRS 5309, Grenoble-Alpes université, Institute for Advanced Biosciences, 38700 La Tronche, France 
c Département de biologie et pathologie médicales, Gustave-Roussy, 114, rue Edouard-Vaillant, 94805 Villejuif, France 
d Inserm U981, Gustave-Roussy, 94805 Villejuif, France 
e Institut du thorax Curie-Montsouris, institut Curie, 75005 Paris, France 
f Université Claude-Bernard Lyon 1, université de Lyon, 69622 Villeurbanne, France 
g Inserm 1052, CNRS 5286, centre de recherche en cancérologie de Lyon, institut de cancérologie des Hospices Civiles de Lyon (IC-HCL), service de pneumologie, hôpital Louis-Pradel, 69008 Lyon, France 
h Département de pathologie, hôpital Cochin, université Paris Descartes, Assistance publique–hôpitaux de Paris, 74014 Paris, France 
i Inserm UMR1152, département de pathologie, hôpital Bichat, université Paris Diderot, 75018 Paris, France 
j Département de pathologie, IUCT Oncopôle, CHU de Toulouse, 31059 Toulouse, France 
k Département de pathologie, hôpital européen Georges-Pompidou, Assistance publique–hôpitaux de Paris, 75015 Paris, France 
l Inserm UMR-S970, Paris centre de recherche cardiovasculaire, Georges-Pompidou European Hospital, 75015 Paris, France 
m Département de Pathologie, hôpital Nord, Assistance publique–hôpitaux de Marseille, Aix-Marseille Université, CRCM, 13015 Marseille, France 
n Service d’anatomie pathologique, hôpital Tenon AP–HP, 75020 Paris, France 
o UPMC université Paris 06, GRC no 04, Theranoscan, 75252 Paris, France 
p Département de pathologie, CHRU de Nancy, 54035 Nancy, France 
q Inserm 1256, université de Lorraine, 54505 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
r Centre National Référent MESOPATH, Base Clinicobiologique nationale MESOBANK, Registre multicentrique MESONAT centre Leon-Bérard, département de biopathologie, 69008 Lyon, France 
s Inserm U1087, institut du Thorax, service d’anatomie et cytologique pathologiques, hôpital Hotel-Dieu, CHU de Nantes, 44093 Nantes, France 
t UMR Inserm 1240 IMoST, Centre Jean-Perrin, département de pathologie, université Clermont-Auvergne, 63011 Clermont-Ferrand, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 16
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le cancer du poumon est la première cause de mortalité par cancer en France avec de faibles taux de réponse à la chimiothérapie conventionnelle. Néanmoins, de nouvelles thérapies ont émergé récemment, dont les inhibiteurs des points de contrôle de l’immunité dirigés contre PD1, comme le nivolumab (OPDIVO®, Bristol-Myers Squibb) et le pembrolizumab (KEYTRUDA®, Merck & Co) ou contre PD-L1, comme l’atezolizumab (TECENTRIQ®, Genentech), le durvalumab (IMFINZI®, Astra-Zeneca) et l’avelumab (BAVENCIO®, EMD Serono). La prescription du pembrolizumab repose sur l’expression de PD-L1 en immunohistochimie (IHC) par les cellules tumorales (minimum de 50 % de cellules tumorales positives requis pour la prescription en première ligne, et de 1 % pour la prescription en seconde ligne et au-delà) et le test IHC PD-L1 est un test compagnon pour la prescription du pembrolizumab. De nombreux tests immunohistochimiques validés au cours d’essais cliniques et utilisés sur automates dédiés sont proposés aux pathologistes, chaque test étant associé à une drogue spécifique. Cependant, les contraintes d’accessibilité aux deux types d’automates d’immunohistochimie dédiés et le coût élevé de ces tests ne permettent pas toujours d’utiliser le test associé à chaque traitement, et la petite taille des prélèvements, de multiplier les tests. L’utilisation de tests développés dans les laboratoires paraît possible mais leur validation doit garantir les mêmes sensibilités et spécificités que les tests standardisés. Dans ce contexte, le groupe de pathologistes PATTERN s’est associé à des oncologues thoraciques pour proposer des recommandations sur les indications, les étapes critiques techniques et l’interprétation du test immunohistochimique PD-L1 afin d’aider les pathologistes à implémenter rapidement et dans les meilleurs conditions ce nouveau test théranostique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Lung cancer is the leading cause of cancer death in France with low response rates to conventional chemotherapy. Nevertheless, new therapies have emerged recently, among which PD1 immune checkpoint inhibitors (ICI), such as nivolumab (OPDIVO®, Bristol-Myers Squibb) and pembrolizumab (KEYTRUDA®, Merck & Co), or PD-L1 ICI, such as atezolizumab (TECENTRIQ®, Genentech), durvalumab (IMFINZI®, Astra-Zeneca), and avelumab (BAVENCIO®, EMD Serono). The prescription of pembrolizumab for advanced stage non-small cell lung carcinoma (NSCLC) patients requires the demonstration of PD-L1 expression by tumor cells by immunohistochemistry (IHC) (minimum of 50% of positive tumor cells is required for first-line setting, and of 1% for second-line and beyond) and PD-L1 assay is now considered as a companion diagnostic tool for this drug. Numerous standardized PD-L1 assays performed on dedicated platforms have been validated in clinical trials, each antibody being associated to one specific PD1 or PD-L1 inhibitor. However, not all pathologists have access to the dedicated platforms and the high cost of these assays is still a limitation to their implementation; in addition, the small size of the NSCLC tumor samples does not allow to perform at the same time multiple assays for multiple drugs. The use of laboratory-developed tests seems feasible but their validation must guarantee the same sensitivities and specificities as standardized tests. In this context, the French group of thoracic pathologists PATTERN has teamed up with thoracic oncologists to provide recommendations on the indication, the critical technical steps and the interpretation of the PD-L1 IHC test to help pathologists to implement quickly and in the best conditions this new theranostic test.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : PD-L1, Immunohistochimie, Cancer, Poumon, Recommandations

Keywords : PD-L1, Immunohistochemistry, Lung cancer, Guidelines


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 2

P. 110-125 - avril 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Neuropathologie du syndrome de la mort inattendue du nourrisson : revue de la littérature et proposition d’un protocole pour l’examen neuropathologique
  • Clémence Delteil, David Meyronet, Andre Maues de Paula, Anne Jouvet, Marie-Dominique Piercecchi-Marti
| Article suivant Article suivant
  • Chordoma cutis, un tableau clinique rare d’une tumeur inhabituelle : le chordome
  • Clémence Delteil, Nausicaa Malissen, Romain Appay, Quentin Magis, Sébastien Aubert, Corinne Bouvier, Marie-Aleth Richard, Nicolas Macagno

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.