Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Optimiser le traitement médical de l’anévrysme de l’aorte abdominale : intérêt des centres vasculaires - 27/04/18

Optimizing medical treatment of abdominal aortic aneurysm: Interest of vascular centers

Doi : 10.1016/j.lpm.2018.01.019 
Anne-Laure Madika , Claire Mounier-Vehier, Richard Azzaoui
 CHU de Lille, université de Lille, institut cœur-poumon, médecine vasculaire et HTA, EA 2694 (santé publique : épidémiologie et qualité des soins), 59000 Lille, France 

Anne-Laure Madika, CHU de Lille, université de Lille, institut cœur-poumon, médecine vasculaire et HTA, EA 2694 (santé publique : épidémiologie et qualité des soins), 59000 Lille, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Points essentiels

L’anévrysme de l’aorte abdominale (AAA) est de plus en plus diagnostiqué à un stade pré-chirurgical et est associé, d’une part, à un risque local de rupture, et d’autre part, à un risque cardiovasculaire global augmenté.

Les patients porteurs d’un AAA décéderont 20 fois plus souvent d’un infarctus du myocarde ou d’un accident vasculaire cérébral que par rupture d’anévrisme. Le contrôle des facteurs de risque cardiovasculaire est donc indispensable, en particulier le sevrage tabagique. Un traitement en prévention cardiovasculaire est également justifié.

Une recherche des localisations de l’athérome est nécessaire puisqu’elles conditionnent le pronostic.

Il existe encore peu de preuve sur le bénéfice d’un traitement médical pour ralentir la progression de l’AAA.

En pratique, il est recommandé de prescrire statines et inhibiteurs de l’enzyme de conversion pour prévenir les événements cardiovasculaires.

Cette prévention est également indispensable pour améliorer le pronostic après réparation chirurgicale et doit se maintenir en postopératoire. Une coopération médico-chirurgicale vasculaire est primordiale pour optimiser la prise en charge globale de ces patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Key points

Diagnosis of abdominal aortic aneurysm (AAA) at preoperative stage is increasingly frequent. It carries both a local risk of rupture and an increased global cardiovascular risk.

Patients with AAA have indeed a 20 times higher risk of dying from myocardial infarction or stroke than from a ruptured aneurysm. Cardiovascular risk factors control is therefore essential, particularly smoking cessation. Treatment in cardiovascular prevention is also warranted.

Seeking for atheromatous sites is needed as they determine prognosis.

Evidence of the benefit of medical treatment to slow AAA growth is still lacking.

In practice, it is recommended to prescribe statins and angiotensin converting enzyme inhibitor to prevent cardiovascular events.

These preventive measures are as well necessary to improve postoperative prognosis and must be continued after surgical repair. A vascular medical and surgical cooperation is primordial to enhance comprehensive management of patients with AAA.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 47 - N° 2

P. 161-166 - février 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement endovasculaire des anévrysmes de l’aorte thoracique descendante
  • Ludovic Canaud, Pierre Alric
| Article suivant Article suivant
  • Myélome multiple à chaînes légères révélé par une tumeur dorsale épidurale compressive
  • Mariem Turki, Olfa Hdiji, Nouha Farhat, Hanene Haj Kacem, Mariem Dammak, Chokri Mhiri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.