Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le Dermatofibrosarcome de Darier et Ferrand : une tumeur cutanée particulière, à propos de 26 cas - 28/04/18

Doi : 10.1016/j.annder.2018.03.010 
A. Toumi , N. Mahdhi, M. Chaieb, I. Ernez, Y. Haj Hassine, A. Abid
 Service de chirurgie plastique, réparatrice, esthétique et des brûlés, hôpital universitaire Sahloul, Sousse, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le dermatofibrosarcome de Darier-Ferrand (DFDF) est une tumeur cutanée rare, à très haut risque de récidive locale et à potentiel métastatique faible. Elle se rencontre plus fréquemment chez l’adulte et les personnes âgées. Le traitement curatif est chirurgical par une exérèse large latéralement et en profondeur. Cette exérèse se solde de grandes pertes de substances dont la couverture est un véritable challenge pour le chirurgien plasticien.

Buts

Analyser les caractéristiques épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques du DFDF.

Méthodes

À partir d’une étude rétrospective étalée sur 17 ans (2000–2017), nous avons étudié 26 patients présentant des DFDF histologiquement prouvés.

Résultats

L’âge moyen était de 36,4 ans. Le sexe ratio était à 0,7. La notion de traumatisme antérieur a été retrouvée dans 5 cas. Un seul cas était associé à une grossesse. Aucun antécédent d’irradiation antérieure n’a été retrouvé. Le tronc était la localisation préférentielle (78 %) suivi par les membres inférieurs (11 %). La taille moyenne des lésions était de 4,8cm. Elles étaient nodulaires dans 15 cas, multinodulaire dans 9 cas et planes dans 2 cas. L’examen histologique a montré une prolifération dermohypodermique faite de cellules fusiformes disposées en faisceaux irréguliers, selon un agencement storiforme. L’immunomarquage intense et diffus des cellules tumorales par l’anticorps anti-CD34 a confirmé le diagnostic. Une Imagerie par résonnance magnétique préopératoire a été réalisée dans tous les cas et a révélé l’infiltration du muscle sous-jacent dans 8 cas. Aucun cas de métastase n’a été diagnostiqué. 25 patients ont eu une exérèse large avec des marges latérales de 5cm et résection en profondeur de la première barrière anatomique saine. Une seule patiente a été opérée selon la technique de Mohs devant la localisation à la région sous-claviculaire. Les techniques de reconstruction étaient les suivantes : un lambeau local ou locorégional dans 19 cas, une greffe de peau après bourgeonnement dans 5 cas, une suture directe avec pose d’une plaque pour un défect de la paroi abdominale dans 1 cas et par cicatrisation dirigée après suture en bourse dans un autre cas. Le recul moyen était de 7,6 ans. Un seul cas de récidive a été noté chez un patient traité par une exérèse large. Les résultats ont été jugés satisfaisants sur le plan esthétique et fonctionnel.

Conclusion

Le DFDF est une tumeur dont le pronostic et le risque évolutif sont principalement liés au délai diagnostic et la qualité de la première exérèse. Le diagnostic tardif rend difficile la chirurgie d’exérèse et de reconstruction. L’amélioration du pronostic passe par une prise en charge multidisciplinaire précoce et codifiée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 145 - N° 4S

P. A19 - mai 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Adenocarcinome rectal révèle par des métastases périnéales simulant une maladie de crohn cutanée
  • A. Deh, B.A. Diatta, M. Diallo, M. Ndiaye, S. Diadie, K. Diop, B. Seck, S.O. Niang
| Article suivant Article suivant
  • MF à grandes squames : le « grand imitateur »
  • D. Declaye, C. Peeters, L. de Montjoye, L. Marot, M. Baeck, D. Tennstedt

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.