Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacité de l’association pentoxifylline et doxycycline dans le traitement de l’aphtose buccale récidivante associée à la maladie de Behçet - 28/04/18

Doi : 10.1016/j.annder.2018.03.047 
C. Chouk 1, N. Litaiem 1, , M. Jones 1, S. Harbaoui 1, O. Midassi 1, S. Rammeh 2, N. Ezzine 1, F. Zeglaoui 1
1 Service de dermatologie, hôpital Charles-Nicolle, Tunis, Tunisie 
2 Service d’anatomopathologie, hôpital Charles-Nicolle, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’aphtose buccale récidivante peut être idiopathique ou révéler une maladie inflammatoire comme la maladie de Behçet.

But

Rapporter une alternative thérapeutique au traitement de l’aphtose buccale récidivante en décrivant l’efficacité de l’association pentoxifylline et doxycycline.

Résultat

Une jeune femme de 30 ans, aux antécédents d’aphtose buccale récidivante depuis 2011, s’est présentée à notre consultation pour plaques papulopustuleuses du dos, cuisses et mains compatibles histologiquement avec une vascularite leucocytoclasique. L’examen des muqueuses montrait des aphtes de la muqueuse jugale, malaire, de la pointe de la langue, des amygdales palatines et du voile du palais dont certaines étaient géantes (>1cm). La muqueuse génitale était épargnée. L’examen articulaire révélait une synovie de la cheville droite. Le test pathergique était positif. Les examens ophtalmologique et neurologique étaient sans anomalies. La malade était traitée par prednisone 0,5mg/kg associée à la colchicine à faible dose (0,5mg/j) en raison d’une intolérance digestive. L’amélioration clinique était rapide au bout de quelques jours de traitement. Un mois plus tard, après l’arrêt de la corticothérapie, la malade présentait une nouvelle poussée avec récidive des aphtes géants et développement d’un érythème noueux des jambes. Le diagnostic de maladie de Behçet était alors retenu. La patiente était remise sous presnisolone 0,5mg/kg associé à des injections de triamcinolone 40mg en intramusculaire avec une réponse rapide mais récidive à l’arrêt de la corticothérapie. Un traitement par pentoxifylline à la dose de 1200mg associée à la doxycycline 100mg par jour était initié. La réponse clinique était alors favorable avec cicatrisation au bout de 8j et absence de récidive au bout de 4 mois de traitement.

Conclusion

La pentoxifylline, molécule prescrite essentiellement dans l’artériopathie des membres inférieurs, a été utilisée avec succès dans le traitement de plusieurs maladies inflammatoires. Au cours de la maladie de Behçet elle inhibe l’activation des polynucléaires neutrophiles et le relargage des cytokines en rapport avec son effet anti-TNFa. Des études ont démontré son utilité pour le traitement des lésions aphteuses buccales et génitales en association à la colchicine. La doxycycline est utilisée pour son effet anti-inflammatoire à faible dose. Associer la pentoxifylline à la doxycycline paraît une alternative thérapeutique possible et bien tolérée dans le traitement d’une aphtose buccale récidivante, résistante à la colchicine et/ou corticodépendante.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 145 - N° 4S

P. A34 - mai 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pemphigus herpétiforme : une série tunisienne de six cas
  • S. Harbaoui, N. Litaiem, M. Jones, Y. Jmour, S. Rammeh, N. Ezzine, F. Zeglaoui
| Article suivant Article suivant
  • Lignes de Mees au cours du lupus érythémateux systémique
  • S. Harbaoui, N. Litaiem, M. Jones, C. Chouk, F. Jaziri, N. Ezzine, F. Zeglaoui

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.