Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Aspects épidemiocliniques et pronostiques des chéloïdes en Guinée-Bissau - 28/04/18

Doi : 10.1016/j.annder.2018.03.064 
A. Bouhamidi , M. EL Amraoui, N. Hjira, M. Boui
 Service de dermatologie, hôpital militaire d’instruction Mohammed V, Rabat, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les chéloïdes sont des tumeurs fibro-prolifératives bénignes mais pouvant être pourvoyeuses de réels préjudices esthétiques.

Buts

L’objectif de ce travail est d’étudier les aspects épidémiologiques, cliniques et pronostiques des chéloïdes en Guinée-Bissau.

Méthodes

Étude rétrospective, descriptive, étalée sur une durée de trois mois (du 21/05/2015 au 18/08/2015), au sein du 3e hôpital marocain médico-chirurgical de campagne, implanté à Bissau en Guinée-Bissau.

Résultats

Sur un total de 1377 consultations dermatologiques on a enregistré 60 cas de chéloïdes (soit une fréquence de 4,35 %). La tranche d’âge de 20 à 39 ans était la plus représentée (45 %). Le sexe féminin était majoritaire avec un sex-ratio H/F de 0,66. Trente-cinq pour cent des patients avaient des antécédents familiaux de chéloïdes et 78,3 % des cas rapportent une notion de traumatisme préalable (accident de la circulation, brûlures). La taille des lésions variait entre 1 et 45cm avec une moyenne de 5cm. Quatre-vingt pour cent des patients avaient des lésions multiples, 50 % des lésions siégeait au niveau cervico-facial et pré-sternal, 61,6 % des lésions étaient hyper-pigmentées et prurigineuses chez 70 % des patients.

Les cicatrices chéloïdiennes sont fréquentes chez les sujets de carnation noire. Leur fréquence relative chez les adultes jeunes serait liée à l’exposition de cette tranche d’âge aux facteurs de risque classiques des chéloïdes. La prédominance féminine pourrait s’expliquer par le caractère inesthétique et affichant de la maladie motivant des consultations plus féminines que masculine. La fréquence des localisations cervico-faciales et les tailles importantes sont responsables d’un préjudice esthétique majeur avec un retentissement psychologique considérable.

Conclusion

Les cicatrices chéloïdiennes sont plus fréquentes et plus agressives chez le sujet de phototype foncé, elles constituent alors un problème majeur de santé publique en Afrique subsaharienne. Leur prévention constitue le meilleur moyen de leur prise en charge.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 145 - N° 4S

P. A41 - mai 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Xanthomes tendineux et tubéreux géants révélant une hypercholestérolémie familiale
  • A. Toumi, N. Litaiem, M. Jones, K. Lassoued, F.Z. Alaoui, S. Rammeh, N. Ezzine, F. Zeglaoui
| Article suivant Article suivant
  • Le délire d’infestation cutanée à propos d’un cas, avec revue de la littérature
  • A. Bouhamidi, Y. Mamouni Alaoui, N. Baba, N. Hjira, M. Boui

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.