Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Fasciite nécrosante monomicrobienne du membre supérieur causée par un Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline - 28/04/18

Doi : 10.1016/j.annder.2018.03.099 
F. Kettani 1, , K. Baline 1, F. Hali 1, A. Siwane 2, S. Azzouzi 3, S. Chiheb 1
1 Service de dermatologie, CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc 
2 Service de traumatologie polyclinique, CNSS, Casablanca, Maroc 
3 Laboratoire d’anatomie pathologique, Oum Rabii, Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La fasciite nécrosante (FN) est une infection grave potentiellement mortelle. L’étiologie de cette entité est généralement une infection polymicrobienne conditionnée par la synergie entre différentes bactéries. Le Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM) comme seul agent bactérien dans la FN est une situation très rarement décrite.

Observation

Un patient de 50 ans consultait pour membre supérieur gauche rouge chaud douloureux évoluant depuis 5jours suite à une chute accidentelle occasionnant une petite plaie du coude, avec une notion de prise d’AINS. L’examen clinique trouvait un patient fébrile à 38,5 et un membre supérieur œdémateux rouge chaud avec une plage de nécrose au niveau du coude et de la partie postéro-supérieure du bras. Le bilan biologique objectivait une hyperleucocytose à 17,7 103/mm3. Une antibiothérapie probabiliste par amoxicilline/Ac clavulanique et métronidazole était entamée. L’IRM du membre était en faveur d’une FN en montrant un épaississement et un hypersignal en T2 des fascias profonds et surtout superficiels avec un défaut de rehaussement par le produit de contraste. Un débridement chirurgical avec excision large de la nécrose était réalisé montrant en peropératoire une FN confirmée à l’examen anatomopathologique intéressant le tiers postéro-inférieur du bras et les deux tiers postéro-supérieur de l’avant-bras arrivant jusqu’à l’aponévrose. Le SARM était le seul germe isolé dans le pus et dans la culture de tissus collectés en peropératoire. L’hémoculture était négative. Une antibiothérapie (imipenem+levofloxacine) adaptée aux données de l’antibiogramme était démarrée. L’évolution était bonne.

Discussion

Le SARM est l’un des pathogènes les plus fréquemment responsables d’infections cutanées communautaires. Mais, son implication comme seul germe intervenant dans la survenue d’une FN est une situation rare. En effet, le plus souvent, une FN est soit de type I polymicrobienne résultant de la synergie entre germes aérobies et anaérobies, soit de type II due au streptococcus qui peut être dans quelques cas associé au S. aureus. Ces dernières années, différents écrits ont rapporté des FN ayant comme unique agent microbiologique le S. aureus sensible à la méthicilline ou le SARM avec parfois des issues fatales. Certains décrivent même le SARM comme une cause émergente de FN. Un diagnostic rapide et une prise en charge chirurgicale avec une antibiothérapie adaptée au SARM sont les seuls garants pour éviter des conséquences redoutables dans les cas de FN dues aux SARM.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 145 - N° 4S

P. A57-A58 - mai 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Syndrome de Wells mimant une cellulite bactérienne : un piège diagnostique et thérapeutique
  • F. Kettani, K. Baline, F. Hali, S. Chiheb
| Article suivant Article suivant
  • Profil épidémio-clinique de la pemphigoïde bulleuse du sujet jeune en Tunisie
  • N. Ghariani Fetoui, R. Gammoudi, A. Aounallah, M. Limem, S. Fekih, S. Mokni, W. Saidi, L. Boussofara, C. Belajouza, M. Denguezli, N. Ghariani, R. Nouira

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.