Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Résistance thérapeutique de la leishmaniose cutanée à l’antimoniate de méglumine par voie générale : à propos de 7 cas - 28/04/18

Doi : 10.1016/j.annder.2018.03.101 
N. Ghariani Fetoui , L. Boussofara, R. Gammoudi, S. Mokni, W. Saidi, A. Aounallah, C. Belajouza, M. Denguezli, N. Ghariani, R. Nouira
 Service de dermatologie, hôpital Farhat Hached, Sousse, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’antimoniate de méglumine (ADM) constitue le traitement de référence de la leishmaniose cutanée (LC) en Tunisie. Certains échecs thérapeutiques sont attribués à une résistance émergente à cette molécule.

Buts

Recenser les cas de LC résistante à l’ADM et en décrire les caractéristiques clinico-épidémiologiques et évolutives.

Méthodes

Étude rétrospective entre janvier 2016 et mai 2017, colligeant les patients hospitalisés pour LC confirmée par un examen parasitologique, ayant reçu un traitement bien conduit à base d’ADM par voie générale avec un contrôle parasitologique positif.

Résultats

Parmi les 53 cas de LC hospitalisés pendant la période d’étude, nous avons retenu 7 cas de LC résistantes à l’ADM (13,2 %). Il s’agissait de 7 patients âgés de 13 à 58 ans (âge moyen de 45 ans), dont 2 hommes et 5 femmes porteurs d’une forme ulcéro-nodulaire dans 10 cas, lupoïde dans 5 cas et érysipélatoïde dans 2 cas. Les lésions étaient uniques chez 4 patients et multiples dans 3 cas. Elles siégeaient au niveau du visage dans 3 cas, au niveau des jambes dans 3 cas et au niveau de l’avant-bras dans 1 cas. La LC était associée à une dissémination sporotrichoïde dans 1 cas. La durée moyenne d’évolution était de 8 mois. Dans les 7 cas, Il s’agissait d’une LC à Leishmania major. Un patient avait reçu des injections intra-lésionnelles d’ADM avant la cure par voie générale. La durée du traitement par voie générale était de 13 à 16jours. Tous les patients ont reçu 60mg/kg/jour. Il n’y avait aucune réponse clinique après la cure et les parasites étaient toujours présents au prélèvement parasitologique de contrôle. Quatre patients ont reçu une deuxième cure d’ADM par voie générale, pendant 15jours, toujours sans réponse favorable alors que les 3 autres étaient traités par des cures séquentielles de métronidazole avec cicatrisation dans 2 cas.

Conclusion

Ce travail souligne la fréquence des patients atteints de LC dont les lésions ne cicatrisaient pas sous un traitement bien conduit par l’ADM. L’émergence de leishmanies résistantes à l’ADM peut contribuer à cet échec thérapeutique. Une étude indienne récente a estimé à 60 % le taux de résistance primaire ou secondaire des leishmanies à l’antimoine, un taux qui ne dépassait pas initialement les 10 %. Ainsi, tout échec thérapeutique d’une LC traitée par ADM devrait faire suspecter une résistance à cette molécule. Le métronidazole peut être proposé comme alternative thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 145 - N° 4S

P. A58 - mai 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Profil épidémio-clinique de la pemphigoïde bulleuse du sujet jeune en Tunisie
  • N. Ghariani Fetoui, R. Gammoudi, A. Aounallah, M. Limem, S. Fekih, S. Mokni, W. Saidi, L. Boussofara, C. Belajouza, M. Denguezli, N. Ghariani, R. Nouira
| Article suivant Article suivant
  • Blue rubber bleb nevus syndrome : un nouveau cas traité par sirolimus
  • Z. Kaddioui, F. Hali, F.Z. El Fetoiki, S. Chiheb

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.