Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Matrice osseuse en toxicologie médico-légale : à propos d’un cas - 10/05/18

Doi : 10.1016/j.toxac.2018.04.007 
J.-F. Wiart 1, , C. Eiden 1, M. Phanithavong 1, C. Richeval 1, 2, L. Humbert 1, D. Allorge 1, 2, J.-M. Gaulier 1, 2
1 CHU de Lille, unité fonctionnelle de toxicologie, Lille, France 
2 Université de Lille, EA 4483, Impecs, impact de l’environnement chimique sur la santé humaine, Lille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Présenter l’approche analytique dans une matrice osseuse prélevée sur un corps en décomposition avancée dans un contexte de recherche des causes de la mort.

Description

Une trentenaire est déclarée disparue par ses proches. Un corps en état de décomposition très avancée est retrouvé un mois plus tard dans une zone boisée et inhabitée. Le corps est à l’état squelettique et la présence d’effets personnels permet son identification rapide. Trois sections de fémur (8cm) et deux prélèvements de cheveux (5cm) sont envoyés au laboratoire.

Méthode

Un échantillon de fémur est sectionné en lamelles de 2mm, celles-ci étant ensuite broyées mécaniquement (a) « à froid » à l’aide d’un marteau ou (b) « à chaud » à l’aide d’une meuleuse. Trois extractions différentes sont réalisées sur 200mg de chacun des 2 broyats : (1) 10mL de méthanol pendant 16 heures, (2) 10mL de méthanol 48heures et (3) 10mL de méthanol/eau après une étape de lyophilisation [1]. Une recherche large de xénobiotiques est réalisée dans les 6 surnageants obtenus par (i) LC-HRMS et (ii) LC-MS/MS. Brièvement, (i) 100μL du surnageant sont évaporés en présence d’une solution d’étalons internes puis repris par 100μL d’un mélange de tampon formate d’ammonium et d’acétonitrile (83/17 ; v/v)/0,1 % acide formique ; (ii) 100μL de solution d’étalons internes et 200μL de tampon formate d’ammonium sont ajoutés à 100μL du surnageant. La séparation chromatographique est réalisée dans (i) une colonne Acquity UPLC HSS C18 (Waters), et (ii) une colonne Acquity™ UPLC BEH C18 (Waters). Après ionisation en mode positif, la détection est réalisée (i) à l’aide d’un Xevo-G2-QTOF-XS, et (ii) par un Xevo TQS (Waters) en mode MRM pour 200 composés. Les cheveux, fortement souillés par les fluides post-mortem, sont lavés à l’eau tiède, décontaminés par le dichlorométhane avant d’être fragmentés (1mm). Vingt milligrammes sont extraits par 500μL de méthanol (60min à 60°C), puis analysés de la même manière que l’os.

Résultats

Le broyage par meuleuse associé à une extraction méthanolique pendant 16h (b1) a donné les meilleurs résultats présentés dans le Tableau 1. Le propranolol, l’oxazépam et le lormétazépam sont observés à d’importantes concentrations dans la matrice osseuse et correspondent aux molécules ayant imprégné les cheveux (fluides de putréfaction) [2]. Ces résultats suggèrent l’hypothèse de prises massives de propranolol, d’oxazépam et de lormétazépam, compatibles avec la survenue d’effets toxiques ayant possiblement entraîné un décès rapide.

Conclusion

L’analyse toxicologique d’os prélevé sur un corps à l’état squelettique dans un contexte de recherche des causes de la mort est possible [2]. L’interprétation des résultats reste cependant limitée dans un contexte de corps en état de décomposition avancée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 2S

P. S17 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dosage du baclofène dans les larves de mouches recueillies sur un corps putréfié
  • A. Eibel, A. Farrugia, A. Ameline, L. Gheddar, J.-S. Raul, P. Kintz
| Article suivant Article suivant
  • Expertise toxicologique en conditions extrêmes : quand les vêtements sont la seule matrice disponible…
  • V. Baillif-Couniou, A. Ameline, P. Kintz, C. Boval, P. Adalian, C. Delteil, C. Sastre, G. Léonetti, A.-L. Pélissier-Alicot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.