Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Validation d’une méthode de quantification de cinq cannabinoïdes dans le sang humain par extraction SLE et analyse UHPLC-MS/MS – Application à des cas de circulation routière - 10/05/18

Doi : 10.1016/j.toxac.2018.04.045 
E. Strahm , S. Perriraz, A. Gogniat, L. Dubugnon
 Institut de chimie clinique, Lausanne, Suisse 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

En Suisse, l’usage de produits dérivés du cannabis à des fins médicales et récréatives est autorisé lorsque la concentration de tétrahydrocannabinol (THC) ne dépasse pas 1 %. Les produits répondant à ce critère sont souvent ventés pour leur teneur en cannabidiol (CBD), non-psychoactif. C’est pourquoi l’analyse du CBD et de son congénère, le cannabinol (CBN), présente un intérêt grandissant. À l’heure actuelle, seule la concentration de THC dans le sang est réglementée pour la conduite d’un véhicule automobile (limite à 1,5ng/mL). L’objectif de ce travail est de valider une méthode de quantification dans le sang humain du THC, de ses deux métabolites principaux, le 11OH–THC et le THC-COOH, ainsi que du CBD et du CBN par extraction liquide fixée sur support solide (SLE) et analyse par UHPLC-MS/MS. Ce travail a pour but l’analyse d’échantillons en lien avec la consommation de produits issus du cannabis.

Méthode

Six cents microlitres de sang sont acidifiés par ajout d’acide formique avant extraction sur support Isolute® SLE+ de Biotage (Uppsala, Suède). Les analytes sont élués par tert-butyl-methyl-ether et n–hexane. L’extrait est évaporé et reconstitué dans de l’acétonitrile avant analyse par UHPLC-MS/MS. Les analytes sont séparés en 2,5 minutes sur une colonne Acquity HSS T3 C18 (2,1×100mm, 1,8μm) avant détection en mode MRM et ionisation par electrospray en mode positif sur un spectromètre de masse tandem Xevo TQs de Waters (Milford, MA, États-Unis). La validation utilise le principe des profils d’exactitude. Elle est effectuée sur trois jours par deux personnes différentes et permet de définir la justesse, la répétabilité et la fidélité intermédiaire. Quatre niveaux de concentrations sont effectués pour les calibrateurs en duplicata (de 0,2 à 50ng/mL pour THC, 11OH-THC, CBD et CBN, de 2 à 500ng/mL pour THC-COOH) et cinq niveaux pour les validateurs en quadruplicata.

Résultats

Le modèle mathématique choisi est un modèle quadratique avec une pondération 1/x. La validation montre des performances satisfaisantes en termes de justesse (86,5 à 102,3 %), de répétabilité (1,8 à 9,6 %) et de fidélité intermédiaire (2,7 à 11,8 %) sur les domaines de validation. Les limites basses de quantification sont de 0,2ng/mL pour le THC, 11OH-THC, CBD et CBN, et de 2ng/mL pour le THC-COOH. Cette méthode a pu être appliquée à des contrôles de qualités internes et externes dont les résultats ont été rapportés conformes. Les résultats préliminaires sur des échantillons réels issus de la circulation routière n’excluent pas que la consommation de produits contenant moins de 1 % de THC puissent résulter en des concentrations sanguines de THC se situant au-delà de la valeur limite définie dans la loi Suisse concernant la capacité de conduire dans la circulation routière.

Conclusion

Une méthode de quantification simple et rapide du THC, 11OH-THC, THC-COOH, CBD et CBN dans le sang humain par UHPLC-MS/MS a été développée et validée pour répondre aux besoins des analyses forensiques. Celle-ci permet d’avoir un meilleur suivi des analytes d’importance suivant l’évolution du marché des produits dérivés du cannabis en Suisse. L’analyse de cas de circulation routière et des déclarations de consommation des personnes interpellées permet d’évaluer s’il existe une corrélation entre les concentrations des cannabinoïdes dans le sang et la nature de la consommation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 2S

P. S39-S40 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Développement d’une méthode de screening non-ciblé en spectrométrie de masse haute résolution Orbitrap couplée à une bibliothèque de spectre partagée
  • N. Fabresse, I.-A. Larabi, A. Knapp, C. Mayer, S. Grassin-Delyle, I. Etting, J.-C. Alvarez
| Article suivant Article suivant
  • NPS collector
  • C. Bottinelli, K. Revelut, Y. Gaillard, F. Bévalot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.