Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Détection au niveau picogramme du métabolite de la marijuana, le THC-COOH dans les échantillons de cheveux à l’aide d’une analyse LC-MS/MS efficace et sensible - 10/05/18

Doi : 10.1016/j.toxac.2018.04.076 
X. He 1, O.G. Cabrices 1, A. Wang 1, A. Taylor 2, A. Morla 3,
1 SCIEX, Redwood City, CA, États-Unis 
2 SCIEX, Concord, Ontario, Canada 
3 SCIEX, Villebon-sur-Yvette, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

La marijuana est l’une des drogues récréatives les plus consommées dans le monde. Bien que l’urine et la salive soient très utiles pour déterminer l’usage de marijuana à court terme, les échantillons de cheveux sont extrêmement utiles pour identifier l’usage à long terme. La présence du métabolite (THC-COOH) dans les cheveux indique un abus actif de drogue. La détection du THC-COOH dans les échantillons de cheveux pose deux défis analytiques majeurs : une faible concentration du métabolite et une interférence matricielle élevée.

Méthodes

Les échantillons de cheveux ont été lavés, séchés et coupés en segments d’environ 2mm de longueur et dopés avec un étalon interne deutéré (IS). La digestion alcaline a été effectuée pendant 1heure, suivie d’une centrifugation. Les surnageants sont ensuite passés dans des cartouches d’extraction à échange anionique fort (SAX) en phase solide pour capter et éluer sélectivement le THC-COOH de la matrice. Les extraits d’échantillon ont été reconstitués en phase mobile pour une analyse en LC-MS/MS à l’aide d’une colonne Kinetex® Phényl-Hexyl (50×3mm, 2,6μm ; Phenomenex). La phase mobile était constituée par un mélange eau et acide acétique/méthanol, avec un débit de 750μL/min. La détection en mode électrospray négatif a été utilisée avec deux transitions MRM pour le THC-COOH et l’IS.

Résultats

L’un des plus grands défis pour obtenir des extraits propres de THC-COOH à partir de cheveux a été la présence de contenus matriciels complexes, dont certains étaient structurellement comme le THC-COOH. Pour éliminer ces interférences, une procédure en mode d’extraction phase solide sur SAX a été développée. Il a été découvert que les échantillons nécessitaient une alcalinisation avec de l’hydroxyde de potassium avant d’être appliqués sur la cartouche afin d’assurer l’extraction sélective du THC-COOH par la phase stationnaire SAX fortement chargée en opposition. De plus, il était nécessaire de réaliser une étape supplémentaire de centrifugation à 15 000tr/min pendant 5min pour éliminer les particules insolubles dans les échantillons de cheveux digérés. Pour tester la récupération des préparations d’échantillons et les effets matrices, trois séries d’échantillons ont été préparées :

– des échantillons de cheveux dopés avec du THC-COOH traité avec sur cartouche SAX ;

– des échantillons de cheveux sans THC-COOH avant que l’étape d’extraction en phase solide ne soit terminée, pour mesurer la récupération de la préparation de l’échantillon ;

– hydroxyde de potassium enrichi avec du THC-COOH pour mesurer la suppression ou l’amélioration de l’ionisation.

Il a été observé que la récupération de la préparation de l’échantillon était à 68 % et que les effets de matrice montraient une perte de signal de 22 % (ou 78 % de récupération du signal due à la suppression des ions). Cela permet une quantification fiable du THC-COOH à de faibles concentrations, ce qui n’est possible que par la mise en œuvre de la procédure utilisant des cartouches d’extraction en phase solide de type SAX.

Conclusion

Le flux de travail d’analyse LC-MS/MS combiné avec des cartouches de type SAX a permis d’obtenir une limite inférieure de dosage (LLOQ) pour le THC-COOH dans la matrice capillaire de 0,2pg/mg, la gamme dynamique linéaire de la méthode a été évaluée entre le LLOQ et 2pg/mg. Le flux de travail a montré une excellente précision (>95 %) avec une excellente linéarité pour l’ion quantifiant (343>245) et l’ion qualifiant (343>191) avec des valeurs de R2 de 0,9987 et 0,9983, respectivement.

For research use only. Not for use in diagnostic procedures.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 2S

P. S58-S59 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Caractérisation ultra-rapide de nouveaux opioïdes synthétiques à l’aide d’une méthode analytique d’acquisition indépendante des données ou SWATH®
  • A. Taylor, O.-G. Cabrices, A. Krotulski, T. Fiorentin, B. Logan, A. Morla
| Article suivant Article suivant
  • Dépistage rapide et confirmation du profil multitoxines des tétrodotoxines et de ses analogues dans les liquides biologiques
  • M. Rambla-Alegre, S. Leonardo, Y. Barguil, C. Flores, J. Caixach, K. Campbell, C.-T. Elliott, M.-J. Boundy, T. Harwood, C. Maillaud, M. Campàs, J. Diogene

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.