Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Participation aux programmes organisés de dépistage des cancers : enjeu individuel, enjeu collectif - 30/05/18

Participation to organized screening programs: Individual and collective stakes

Doi : 10.1016/j.bulcan.2018.04.008 
Guy Launoy 1, , Nathalie Duchange 1, Sylviane Darquy 2, Grégoire Moutel 1, 3
1 Normandie université, UNICAEN, Inserm U1086, ANTICIPE, 14000 Caen, France 
2 Université de Bordeaux, Inserm U1219, EPICENE, cancer et expositions environnementales, 33000 Bordeaux, France 
3 CHU de Caen, espace régional d’éthique, 14000 Caen, France 

Guy Launoy, CHU de Caen, université Caen Normandie, centre François-Baclesse, U1086 Inserm « ANTICIPE », UFR santé, pôle de recherche, 3, avenue du Général-Louis-Harris, 14000 Caen, France.CHU de Caen, université Caen Normandie, centre François-Baclesse, U1086 Inserm « ANTICIPE », UFR santé, pôle de recherche3, avenue du Général-Louis-HarrisCaen14000France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 30 mai 2018

Résumé

L’évaluation de la balance bénéfices/risques en santé publique est une question éthique incontournable qui repose sur l’impératif premier de ne pas nuire aux personnes. Un des aspects fondamentaux du dépistage est d’être une démarche probabiliste, qui, pour rendre service à quelques-uns, engage le plus grand nombre dans une démarche dans laquelle chacun partage les effets délétères potentiels. L’accumulation des connaissances scientifiques et l’ouverture du débat à l’ensemble de la société ont fait varier au cours du temps les relations entre les enjeux collectifs et les enjeux individuels. Cet article retrace l’évolution du discours autour des dépistages des cancers, en particulier suite à l’avènement de la controverse autour du dépistage du cancer du sein. Il décrit comment, dans le contexte français, le débat a permis de revisiter complètement les modalités d’information et de consentement amenant à passer d’une communication de type promotion du dépistage à une information plus équilibrée sur les bénéfices et les risques afin que les personnes décident de participer ou non sur un mode plus éclairé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The evaluation of the risk–benefit balance in public health is an ethical commitment, based on the imperative of not harming people. Screening is a probabilistic approach, which, in order to serve the needs of a few, involves the largest number to share the potential harmful effects. Improvement of scientific knowledge and opening of the societal debate modified the relation between collective and individual stakes over time. This article traces the evolution of the discourse surrounding cancer screening, particularly following the controversy surrounding breast cancer screening. Within the framework of a health policy, screening leads in the first place to a collective benefit and second, to an individual benefit. It describes how, within the French context, the debate has induced a complete re-examination of the modalities of information and consent leading to a shift from the promotion of screening to more balanced information on benefits and risks, so that people can decide whether to participate in a more informed way.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer, Dépistage, Discours (ou controverse ou débat sociétal), Éthique, Balance bénéfices/risques, Autonomie

Keywords : Cancer, Screening, Discourse (controversy, societal debate), Ethics, Risk–benefit balance, Autonomy


Plan


© 2018  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.