Médecine

Paramédical

Autres domaines


génito-urinaire - Pelviscanner hélicoïdal en basse dose : évaluation de la dose d’irradiation et du traitement d’images - 19/03/08

Doi : JR-06-2004-85-6-0221-0363-101019-ART06 

S Garnier,

Ph Bertrand,

C Chapiron,

E Asquier,

Ph Rouleau,

L Brunereau

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs. Estimer à partir de mesures sur fantômes la dose d’irradiation et la fiabilité d’un pelviscanner hélicoïdal.

Matériels et méthodes. Huit acquisitions hélicoïdales utilisant une charge de tube (100, 50, 25 ou 10 mAs) et un pitch (1,125 ou 1,375) variables mais une collimation (2 mm) et une tension de tube (120 kV) identiques ont été évaluées sur un scanner à 4 canaux et comparées à un pelviscanner conventionnel incluant un topogramme et deux coupes transverses. Un fantôme en plexiglas associé à une chambre d’ionisation a été utilisée pour calculer l’IDSP et le PDL de chaque acquisition. Ensuite, un fantôme ex vivo de bassin osseux a été utilisé pour évaluer la fiabilité des acquisitions hélicoïdales dans la mesure des diamètres du bassin (diamètres promonto-rétro-pubien, transverse médian et bi-épineux). Les reconstructions des acquisitions hélicoïdales ont été réalisées avec les algorithmes 2D MPR, 3D MIP et 3D SSD.

Résultats. L’IDSP et le PDL du pelviscanner conventionnel étaient respectivement 26 mGy et 42 mGy.cm. La dose d’irradiation des acquisitions hélicoïdales diminuait linéairement avec la charge du tube (IDSP : de 13 à 1,3 mGy ; PDL : de 218,3 à 18,7 mGy.cm). En comparaison avec le pelviscanner conventionnel, cette dose était presque identique à 25 mAs et inférieure à 10 mAs.

Les acquisitions hélicoïdales fournissaient des mesures fiables des diamètres du bassin en utilisant un pitch de 1,125 et l’algorithme 2D MPR pour évaluer le diamètre promonto-rétro-pubien et l’algorithme 3D MIP pour calculer les diamètres transverse médian et bi-épineux. Les variation de charge de tube n’avait pas d’influence sur la fiabilité des mesures.

Conclusion. Notre étude suggère l’utilisation d’acquisitions hélicoïdales avec 10 ou 25 mAs et un pitch de 1,125 combinée à des reconstructions 2D MPR et 3D MIP pour obtenir un pelviscanner hélicoïdal fiable et en basse dose.

Abstract

Low dose helical ct pelvimetry: evaluation of radiation dose and image post-processing

Purpose. To estimate from phantom measurements the radiation dose and the accuracy of helical CT pelvimetry.

Materials and methods. Eight helical CT acquisitions using different tube current (100, 50, 25 or 10mAs) and pitch factor (1.125 or 1.375) settings but identical collimation (2mm) and kilovoltage (120 kVp) were evaluated using a four-channel MDCT scanner and compared with conventional CT pelvimetry including a single scout and two transverse images. A plexiglas phantom combined with an ionization chamber was used to calculate the CTDIw and DLP for each acquisition. Then, an ex vivo phantom of bony pelvis was used to evaluate the accuracy of helical acquisitions for the measurement of pelvic diameters (i.e. the antero-posterior inlet, the transverse inlet and the interspinous distance). Reconstructions of helical acquisitions were performed using 2D MPR, 3D MIP and 3D SSD algorithms.

Results. CTDIw and DLP of conventional pelvimetry were 26 mGy and 42 mGy.cm respectively. The radiation dose of helical acquisitions decreased linearly with tube current (CTDIw: from 13 to 1.3 mGy, DLP: from 218.3 to 18.7 mGy.cm). Compared to conventional CT, the dose was nearly similar at 25 mAs and reduced at 10 mAs. Helical acquisitions provided accurate measurements of pelvic diameters with a pitch of 1.125 and a 2D MPR algorithm to evaluate the AP inlet and a 3D MIP algorithm to evaluate the transverse inlet and the interspinous distance. Variations of tube current did not influence the accuracy of pelvic diameter measurement.

Conclusion. Our results suggest that accurate low-dose helical CT pelvimetry using 10-25 mAs and a pitch factor of 1.125 combined with 2D MPR and 3D MIP reconstructions is possible.


Mots clés : Pelvi-scanner , Pelvimétrie , Dosimétrie , Traitement d’images

Keywords: Pelvis, CT , Pelvimetry , Dosimetry , Image processing


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 85 - N° 6

P. 747-753 - juin 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Léiomyome utérin pédiculé
  • P Karila-Cohen, T Petit, H Kotobi, S Merran
| Article suivant Article suivant
  • digestif - Apport de l’échographie de contraste et échographie conventionnelle simultanée en pathologie hépatique
  • F Tranquart, A Bleuzen, A Kissel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.