Médecine

Paramédical

Autres domaines


sénologie - Les tumeurs papillaires non malignes du sein : quelle prise en charge après diagnostic percutané ? - 19/03/08

Doi : JR-03-2006-87-3-0221-0363-101019-200600034 

R Plantade [1],

F Gerard [2],

JC Hammou [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif. Évaluer l’apport des biopsies mammaires percutanées dans le diagnostic et la prise en charge des lésions papillaires non malignes, et déterminer si la reprise chirurgicale doit être systématique.

Matériel et Méthode. Il s’agit d’une étude rétrospective, sur une période de 43 mois (Septembre 2001 à Mars 2005) de 2233 biopsies mammaires : 836 microbiopsies sous échographie, 346 macrobiopsies sous échographie et 1 051 macrobiopsies sous stéréotaxie. 86 tumeurs papillaires non malignes ont été diagnostiquées par microbiopsie (n = 28), macrobiopsie sous échographie (n = 38) ou sous stéréotaxie (n = 20). Après microbiopsie, un contrôle histologique plus large a été systématique : zonectomie (n = 19) ou macrobiopsie (n = 9). Après macrobiopsie, une reprise chirurgicale a été réalisée (n = 18) en cas d’atypies ou d’exérèse incomplète. Sinon, un contrôle bisannuel a été conseillé (n = 40). Les résultats de la reprise chirurgicale (n = 37) ou de la surveillance (n = 49) sont présentés. L’influence de différents facteurs sur le risque de sous-estimation a été analysée.

Résultats. La reprise chirurgicale a montré une sous-estimation de 5/37 (13,5 %) : 4/19 avec les microbiopsies et 1/18 avec les macrobiopsies correspondant à 4 carcinomes canalaires in situ de bas grade et 1 carcinome canalaire in situ de grade intermédiaire micro invasif. Cette sous-estimation est supérieure avec les microbiopsies, chez les femmes ≪ 50 ans ou quand la lésion radiologique mesure plus de 1 cm. Aucune influence significative n’a été observée avec les autres facteurs. Sur les 9 papillomes diagnostiqués par microbiopsie et non opérés, la macrobiopsie a révélé une sixième sous-estimation (carcinome canalaire in situ de bas grade). Sur les 49 lésions non opérées, 40 ont été contrôlées à 2-42 mois (moyenne : 19 mois).

Aucun carcinome n’a été découvert pendant cette surveillance.

Conclusion. Les biopsies percutanées constituent une technique diagnostique performante, permettant d’optimiser la prise en charge des tumeurs papillaires bénignes. Après microbiopsie, un contrôle histologique plus large s’impose. Les macrobiopsies représentent une alternative thérapeutique séduisante à la chirurgie pour les papillomes solitaires infracentimétriques. Malgré des résultats peu significatifs, nous conseillons la reprise chirurgicale en cas de papillomes multiples, d’atypie ou d’exérèse incomplète.

Abstract

Management of non malignant papillary lesions diagnosed on percutaneous biopsy

Purpose. To assess the reliability of percutaneous breast biopsies in diagnosing and managing non malignant papillary lesions and determine if subsequent excision must be systematic.

Materials and methods. Retrospective review of 2233 breast biopsies over a 43 months period (September 2001 to March 2005): sonographically guided core biopsies (n=836), ultrasound (n=346) or stereotactic (n:1051) guided vacuum biopsies. 86 non malignant papillary tumors were diagnosed (core biopsy:28, US:38 and stereotactic guided vacuum biopsy:20). A larger sample was systematic after core biopsy: lumpectomy (n=19) or vacuum biopsy (n=9). Surgical excision followed vacuum biopsy (n=18) in case of atypia or sampling excision. Alternatively, yearly follow-up was advised (n=40). Correlation with surgical findings (n=37) or mammographic follow-up (n=49) is presented. The influence of various factors on the risk of underestimation was analysed.

Results. Surgical resection revealed an underestimation of 5/37 (13.5%): 4/19 with core- and 1/18 with vacuum-assisted biopsy corresponding to 4 low grade ductal carcinoma in situ and a microinvasive ductal carcinoma in situ. It was higher for core biopsies and related to age and size: higher when women ≪50 years and when radiological image >1 cm. The influence of the other factors was not significant. Of the 9 non operated papillomas after core biopsy, vacuum biopsy revealed an additional underestimation (low-grade ductal carcinoma in situ). Of the 49 papillary lesions that were not surgically biopsied, 40 were monitored at 2-42 months (average: 19 months). No carcinoma was detected during this follow-up.

Conclusion. Percutaneous biopsy is an accurate technique in managing papillary tumors. A larger histologic specimen is necessary after core biopsy. Vacuum biopsy is an attractive alternative to surgery for smaller papillomas (≪1 cm), but in spite of nonsignificant results we advise subsequent excision in case of multiple papillomas, atypia or residual tumor.


Mots clés : Breast , Breast biopsy , Papilloma


Mots clés : Sein , Biopsie mammaire , Papillome


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 87 - N° 3

P. 299-305 - mars 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • neuroradiologie - Évaluation de la diffusion dans la pathologie tumorale rachidienne
  • J Lasbleiz, A Askri, F Le Duff, O Decaux, F Marin, R Duvauferrier
| Article suivant Article suivant
  • sénologie - Lésions mammaires impalpables et macrobiopsies stéréotaxiques avec le Mammotome® 11 G : faut-il opérer après diagnostic d’hyperplasie canalaire atypique ?
  • A Travade, A Isnard, F Bouchet, C Bagard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.