Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo

Conduite à tenir devant une pendaison - 01/01/02

[24-116-F-10]
Claude Hennequin : Anesthésiste-réanimateur, praticien hospitalier, chef du service de réanimation polyvalente, centre hospitalier général, 41016 Blois cedex, France
Patrick O'Byrne : Anesthésiste-réanimateur, médecin légiste, praticien hospitalier, directeur de l'institut de médecine légale de Tours, CHU hôpital Trousseau, 37044 Tours cedex 1, France
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Urgences
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

« La pendaison est un acte de violence par lequel le corps, pris par le cou dans un lien attaché à un point fixe et abandonné à son propre poids, exerce sur le lien suspenseur une traction assez forte pour amener brusquement la perte de connaissance, l'arrêt des fonctions vitales et la mort. » (Thoinot).

Le décès peut survenir immédiatement par inhibition. Plus souvent, et que la suspension soit complète ou non, la pendaison entraîne un état asphyxique d'évolution fatale en quelques minutes pendant lesquelles il est possible d'agir efficacement et d'inverser le processus engagé.

Comme la strangulation, elle peut être d'origine accidentelle, notamment chez l'enfant ou lors d'accidents du trafic, voire du travail. Plus rarement, elle peut s'inscrire dans un contexte de pratiques autoérotiques. Dans la majorité des cas, elle est volontaire (700 morts environ par an en France), plus fréquente chez les hommes et en zone rurale, connue également en milieu pénitentiaire ou psychiatrique.

Si le décès n'est pas immédiat, le pronostic est fonction de l'importance de l'anoxie et de l'oedème cérébral, eux-mêmes intimement liés. La prise en charge médicale précoce sur les lieux mêmes du drame, le transport spécialisé et l'hospitalisation en unité de réanimation sont indispensables, même lors de tentatives tôt interrompues.

Bien que la pendaison ne soit qu'exceptionnellement un homicide, les aspects médicolégaux doivent être bien connus du médecin.



Mots-clés : pendaison, mort violente, oedème cérébral, anoxie

Plan



© 2002  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.