Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Candidoses vulvo-vaginales chez les femmes enceintes au centre hospitalier Mère et Enfant de Nouakchott (Mauritanie) - 13/06/18

Vulvovaginal candidiasis in pregnant women in the Mère et Enfant Hospital center in Nouakchott, Mauritania

Doi : 10.1016/j.mycmed.2018.02.006 
O. Sy a, , K. Diongue b, C.B. Ahmed c, O. Ba d, F.C. Moulay c, B. Lo d, D. Ndiaye b
a Laboratoire du centre hospitalier Mère et Enfant de Nouakchott, BP 40028, Nouakchott, Mauritanie 
b Service de parasitologie-mycologie, faculté de médecine, de pharmacie et d’odontologie, l’université Cheikh Anta Diop, BP 5005, Dakar, Sénégal 
c Département de biologie, faculté des sciences et techniques, université de Nouakchott, Al Aasrya, Mauritanie 
d Département des sciences fondamentales, faculté de médecine, université de Nouakchott, Al Aasrya, Mauritanie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Déterminer la prévalence et les facteurs de risque associés de la candidose vulvo-vaginale chez les femmes enceintes en Mauritanie.

Patients et méthode

L’étude s’est déroulée au niveau du laboratoire du centre hospitalier Mère et Enfant de Nouakchott, du 1er novembre 2016 au 5 février 2017. Elle a concerné toutes les femmes enceintes en troisième trimestre venues en consultation prénatale au niveau du service de gynécologie et adressées au laboratoire pour suspicion de candidose vulvo-vaginale. Ces femmes ont toutes donné leur consentement éclairé sous forme écrite. Après avoir rempli le questionnaire en vu de recueillir les données épidémiologiques et cliniques, un prélèvement a été effectué pour la réalisation d’un examen direct à l’état frais et d’une culture sur milieu de Sabouraud additionné de chloramphénicol.

Résultat

Deux cent femmes enceintes ont été incluses dans l’étude. La culture sur milieu Sabouraud-Chloramphénicol a été positif chez 52 patientes, se qui correspond à une prévalence de 26 %. Le test de filamentation a été positif pour 61,5 % des Candida isolés. Les signes cliniques de la CVV ont été dominés par les leucorrhées (56 %), les douleurs pelviennes (25 %) et les prurits vulvaires (11 %). Parmi les femmes présentant une culture positive à Candida, 55,76 % avaient reçu un traitement antifongique par voie locale sous forme d’ovule durant la grossesse.

Conclusion

Cette étude montre que la candidose vulvo-vaginale est fréquente chez les femmes enceintes suivies en gynécologie au niveau du centre hospitalier Mère et Enfant de Nouakchott.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Aim

To determine the prevalence and the associated risk factors of vulvovaginal candidiasis in pregnant women in Mauritania.

Patients and method

The study was carried out at the laboratory of the Mère et Enfant Center in Nouakchott, from November 1, 2016 to February 5, 2017. It concerned all pregnant women in the third trimester that came to the natal consultation at the gynecology service. These women must have given their informed consent in written form. After completing the survey to collect epidemiological and clinical data, a sample was collected to perform fresh direct examination and culture on Sabouraud-Chloramphenicol media.

Results

Two hundred pregnant women were included in the study. Culture on Sabouraud-Chloramphenicol media was positive in 52 patients corresponding to a prevalence of 26%. The germ tube test was positive for 61.5% of isolated Candida. Clinical signs are dominated by leucorrhea (56%), pelvic pain (25%) and vulvar pruritus (11%). Among women with positive culture, 55.76% had received local antifungal treatment in the form of an ovula during pregnancy.

Conclusion

This study shows that vulvovaginal candidiasis is frequent in pregnant women attending gynecology at the Mère et Enfant Hospital Center in Nouakchott.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Candidose vulvo-vaginale, Femmes enceintes, Prévalence, Mauritanie

Keywords : Vulvovaginal candidiasis, Pregnant women, Prevalence, Mauritania


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 2

P. 345-348 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • The patterns of colonization and antifungal susceptibility of Candida, isolated from preterm neonates in Khorramabad, South West of Iran
  • P. Kooshki, A. Rezaei-Matehkolaei, A.Z. Mahmoudabadi
| Article suivant Article suivant
  • Evaluation of murine lung epithelial cells (TC-1 JHU-1) line to develop Th2-promoting cytokines IL-25/IL-33/TSLP and genes Tlr2/Tlr4 in response to Aspergillus fumigatus
  • A.R. Khosravi, H. Shokri, S. Hassan AL-Heidary, F. Ghafarifar

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.