Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effets de l’hydrocortisone prophylactique chez le nouveau-né extrêmement prématuré : méta-analyse sur données individuelles - 18/06/18

Doi : 10.1016/j.perped.2018.01.017 
Olivier Baud 1, 2, , Kristi Watterberg 3, Thierry Lacaze-Masmonteil 4, Francesco Bonsante 5, Outi Peltoniemi 6, Michele Schaffer 7
1 Inserm 1141 et réanimation néonatale, hôpital Robert-Debré, Paris, France 
2 University of Geneva, Geneva, Suisse 
3 University of New Mexico School of Medicine, Albuquerque, NM, États-Unis 
4 University of Calgary, Calgary, Alberta, Canada 
5 Réanimation néonatale, CHU de la Réunion – site Sud, BP 350, 97448 Saint-Pierre cedex 
6 Oulu University Hospital, Finlande 
7 Seattle Children's Core for Biomedical Statistics Seattle Children's Research Institute, États-Unis 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’hydrocortisone à faible dose administrée à visée prophylactique chez des nouveau-nés extrêmement prématurée a été évaluée dans plusieurs essais cliniques randomisés. L’objectif de cette étude est de réaliser une « méta-analyse sur données individuelles », regroupant l’ensemble des patients randomisés dans ces essais, qui permette une évaluation ajustée par les facteurs confondants.

Méthodes

Type d’étude : « méta-analyse sur données individuelles » regroupant l’ensemble des patients randomisés. L’évaluation préliminaire a identifié 4 essais cliniques randomisés (États-Unis, France, Italie, Finlande) comme étant très comparables en termes de critères d’inclusion, de dose administrée et de critères de jugement. Les données ont été traitées dans un premier temps par analyse non ajustée, puis par des modèles de régression multiple logistique (variables binaires) et linéaire (variables continues) ajustés sur le sexe, la corticothérapie anténatale et l’âge gestationnel. Les autorisations des comités d’éthique nationaux et de la CNIL ont été obtenues avant toute analyse.

Résultats

Un total de 982 patients a été inclus. L’hydrocortisone est associée à une amélioration significative de la survie sans DBP à 36 semaines d’âge post-conceptionel (p=0,006), une plus faible mortalité à la sortie d’hospitalisation (p=0,03), une réduction du recours au traitement médical ou chirurgical du canal artériel (p=0,009). Pour les effets secondaires, une augmentation de l’incidence des perforations digestives a été observée exclusivement en cas d’association entre l’indométacine et l’hydrocortisone (p=0,004), mais pas en cas d’association à l’ibuprofène ou en l’absence de traitement par AINS (p=0,26). L’hydrocortisone est également associée à une augmentation significative des sepsis secondaires (p=0,04) mais sans augmentation de la mortalité néonatale. Il n’existe pas d’augmentation du risque de handicap neurocognitif à l’âge de 2 ans. Les résultats non ajustés et ajustés sont comparables sur l’ensemble des variables analysées.

Conclusion

Cette « méta-analyse sur données individuelles » confirme que l’hydrocortisone prophylactique induit une amélioration significative de la survie sans DBP chez l’extrême prématuré sans effet délétère sur le neurodéveloppement à l’âge de 2 ans.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 1 - N° 2

P. 152-153 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cas clinique didactique : une hépatite fébrile peu commune
  • F. Beaufils, T. Lamireau, R. Enaud
| Article suivant Article suivant
  • Impact du RCIU sur la régulation génique de la microglie cérébrale chez le rat nouveau-né
  • Jérôme Mairesse, Aline Rideau Batista Novais, Alice Frerot, Marina Colella, Julien Pansiot, Daniel Vaiman, Baud Olivier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.