Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement par curcumine et développement pulmonaire chez le raton dans un modèle de retard de croissance intra-utérin induit par restriction protidique per-gestationnelle - 18/06/18

Doi : 10.1016/j.perped.2018.01.019 
Cyril Guillier 1, 2, , Diane Carrière 1, 2, Julien Pansiot 2, Daniel Vaiman 3, Jean-François Benoist 4, Olivier Baud 2, 5, 6, Pierre-Henri Jarreau 1, 2, 7, Elodie Zana-Taïeb 1, 2
1 Service de médecine et réanimation néonatales de Port-Royal, groupe hospitalier Cochin, Broca, Hôtel-Dieu, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, Paris, France 
2 Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) U1141, Paris, France 
3 Inserm U1016-CNRS, UMRS 104, institut Cochin, Paris, France 
4 Service de biochimie-hormonologie, hôpital Robert-Debré, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, Paris, France 
5 Service de réanimation et pédiatrie néonatales, hôpital Robert-Debré, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, Paris, France 
6 Université Paris-Diderot, Paris, France 
7 Université Paris-Descartes, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction/objectif

Le retard de croissance intra-utérin (RCIU) représente une des principales causes de morbidité néonatale, augmentant le risque de dysplasie bronchopulmonaire (DBP). La DBP est caractérisée par des anomalies du développement alvéolaire et vasculaire. La voie du « peroxysome proliferator-activated receptor gamma (PPARγ) » est essentielle pour l’alvéolisation. Elle est inhibée dans le poumon des ratons atteints de RCIU induit par restriction protidique anténatale (LPD). La curcumine est un agoniste naturel de PPARγ. L’objectif de ce projet est d’explorer le mode d’action et d’évaluer l’effet d’un traitement précoce par curcumine inhalée chez des ratons soumis à un RCIU induit par régime LPD, en étudiant leur développement pulmonaire comparé à des témoins.

Méthode

Les rates accouplées ont été séparées en deux groupes et mises sous régime normal ou LPD tout au long de la gestation. La curcumine était inhalée par les ratons grâce à un système de nébulisation dédié couplé à un système de ventilation contrôlée à la dose de 50mg/kg une fois par jour de P1 à P5.

Résultats

L’administration de curcumine par nébulisation a été bien tolérée et a totalement corrigé les troubles de l’alvéolisation à P10 et à P21. Le compte radial alvéolaire (RAC) est significativement augmenté dans le groupe LPD+curcumine (n=5,78±0,39) par rapport au groupe LPD (n=4,11±0,28) à P21 (p=0,0092). Il n’existe pas de différence avec les groupes contrôle avec ou sans curcumine. Sur le plan moléculaire, la curcumine diminue significativement l’expression du gène de FABP4, métabolite de la voie PPARγ, à P10 et P21. L’étude de la protéine FABP4 confirme ces résultats. L’expression des gènes impliqués dans l’alvéolisation n’est pas significativement modifiée. Une augmentation de la densité vasculaire a également été observée dans le groupe LPD+curcumine par rapport au groupe LPD avec une augmentation de l’expression de certains gènes liés à l’angiogenèse comme Tie1, Tie2 ou VEGFR.

Conclusion

L’administration de curcumine inhalée chez des ratons atteints de RCIU restaure les troubles de l’alvéolisation et de l’angiogenèse induits par le régime LPD. La curcumine apparaît dès lors comme étant un bon candidat pour traiter la DBP.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 1 - N° 2

P. 153-154 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact du RCIU sur la régulation génique de la microglie cérébrale chez le rat nouveau-né
  • Jérôme Mairesse, Aline Rideau Batista Novais, Alice Frerot, Marina Colella, Julien Pansiot, Daniel Vaiman, Baud Olivier
| Article suivant Article suivant
  • Activation microgliale et signalisation de l’adénosine
  • Marina Colella, Julien Pansiot, Jérome Mairesse, Manuela Zinni, Michela Cassanello, Luca Ramenghi, Olivier Baud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.