Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effet de l’antibiothérapie intrapartum sur l’inflammation placentaire dans un modèle Murin de chorioamniotite à Streptocoque de Groupe B - 18/06/18

Doi : 10.1016/j.perped.2018.01.024 
Antoine Giraud 1, 2, 3, , Marie-Julie Allard 3, Frédéric Roche 2, Mariela Segura 4, Hugues Patural 1, 2, Guillaume Sébire 3
1 Réanimation néonatale et pédiatrique, CHU de Saint-Étienne, Saint-Étienne, France 
2 EA SNA-EPIS 4607, université Jean-Monnet, Saint-Étienne, France 
3 Child Neurology division, department of pediatrics, McGill university, Montréal, QC, Canada 
4 Département de pathologie et microbiologie, faculté de médecine vétérinaire, université de Montréal, Saint-Hyacinthe, QC, Canada 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Environ 30% des nouveau-nés sont exposés à une antibioprophylaxie intrapartum. La dernière méta-analyse Cochrane évaluant l’impact de l’antibiothérapie intrapartum dans la menace d’accouchement prématuré sans rupture des membranes a mis en évidence une augmentation significative de la mortalité néonatale associée à ce traitement (RR : 1,57 ; IC95% : 1,03–2,40). Notre hypothèse est que l’antibiothérapie maternelle par ampicilline, dans un contexte de chorioamniotite à streptocoque de groupe B (SGB), déclenche un pic inflammatoire maternofœtal aboutissant à des lésions placentaires et cérébrales néonatales.

Matériel et méthodes

Au jour de gestation 19, 19 rates de souche Lewis ont reçu une inoculation par voie intrapéritonéale (IP) de SGB (souche ß-hemolytique de serotype Ia, 108UFC/100μL). Deux injections IP de 200mg/kg d’ampicilline versus saline ont été réalisées à 48 et 60heures post-inoculation. Les rates ont été césarisées à 72heures après l’inoculation de SGB pour collecter les placentas, les cerveaux fœtaux, des échantillons sanguins fœtaux et maternels.

Résultats

Une chorioamniotite aiguë, caractérisée par une infiltration de polynucléaires neutrophiles, a été détectée dans tous les placentas étudiés. Une tendance vers une diminution du nombre de fœtus vivants par portée a été observée dans le groupe exposé au SGB plus ampicilline, comparativement au groupe exposé au SGB plus saline (p=0,1). À 72heures post-inoculation, 37,5% et 66,7% des rates traitées, respectivement à l’ampicilline et à la saline, présentaient une bactériémie à SGB (non significatif). Chez les rates sans bactériémie à SGB à 72heures, la concentration placentaire moyenne d’interleukine-1ß était trois fois supérieure chez celles ayant été traitées par ampicilline versus saline (p<0,01).

Conclusion

Ces résultats ouvrent la voie à de nouvelles études précliniques évaluant l’effet d’un traitement anti-inflammatoire, tel l’anakinra, associé à l’ampicilline dans ce contexte de chorioamniotite à SGB.

Aides financières

Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes, Hoppenheim/Montreal Children Hospital Foundation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 1 - N° 2

P. 155-156 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Relation entre la phospholipase sécrétoire A2 et les devenir à court terme chez les nouveau-nés prématurés avec détresse respiratoire
  • Shivani Shankar-Aguilera, Roberto Raschetti, Valentina Dell’Orto, Nadya Yousef, Lhoussaine Touqui, Daniele De Luca
| Article suivant Article suivant
  • Insuffisance rénale aiguë (IRA) et hémodynamique précoce chez l’enfant grand prématuré
  • Francesco Bonsante, Duksha Ramful, Sylvain Sampériz, Pierre-Yves Robillard, Jean-Bernard Gouyon, Silvia Iacobelli

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.