Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impacts de la combinaison de programmes de soutien à l’emploi et de remédiation cognitive sur le maintien en emploi de personnes souffrant de schizophrénie : une méta-analyse - 25/06/18

Impacts of vocational programs integrating cognitive remediation on job tenure in schizophrenia: A meta-analysis

Doi : 10.1016/j.amp.2018.01.015 
Geneviève Sauvé a, b, Martin Lepage a, b, Marc Corbière c, , d
a Institut universitaire en santé mentale Douglas, Montréal, Canada 
b Département de psychiatrie, Université McGill, Montréal, Canada 
c Département d’éducation et de pédagogie, counseling de carrière, Université du Québec à Montréal, pavillon Paul-Gérin-Lajoie, 1205, rue St-Denis, Montréal H2X 3R9, Canada 
d Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, Montréal, Canada 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Monday 25 June 2018
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Objectif

Environ 80 % des personnes souffrant de schizophrénie ne travaillent pas, bien qu’elles désirent obtenir un emploi. Nonobstant l’implantation de programmes de soutien à l’emploi (SE), le taux d’insertion professionnelle et le maintien en emploi demeurent en deçà des moyennes des populations non cliniques. Divers facteurs peuvent influencer le fonctionnement des personnes souffrant de schizophrénie dans l’exercice de leur travail, notamment les déficits cognitifs. Compte tenu que ces déficits sont fréquents chez ces personnes, plusieurs études ont évalué l’efficacité de la combinaison de programmes de remédiation cognitive à différents programmes SE sur le maintien en emploi. Le but de cet article est d’évaluer l’efficacité des programmes SE combinés (SE+) à l’aide d’une méta-analyse.

Matériel et méthodes

Une recension par mots-clés a été réalisée dans diverses bases de données et les tailles d’effet de chacune des études retenues ont été calculées.

Résultats

Les résultats des 12 études retenues suggèrent que les programmes SE+ n’ont pas d’impact significatif sur le maintien en emploi.

Conclusions

Eu égard à ces résultats, plusieurs améliorations pourraient être apportées aux programmes de remédiation cognitive afin d’assurer un maintien en emploi de plus longue durée chez cette population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

About 80% of people suffering from schizophrenia are not working despite their desire to obtain a job. The rate of employment and job tenure remain below the average of the non-clinical population even though supported employment programs (SE) were implemented. Cognitive deficits, among other factors, could influence the occupational functioning of people suffering from schizophrenia. Given that these deficits are highly prevalent in people who have experienced multiple episodes of psychosis, numerous studies have evaluated the efficacy of integrating cognitive remediation to SE programs. Our objective was to conduct a meta-analysis to evaluate the efficacy of these combined programs (SE+) in terms of job tenure.

Material and methods

We searched the literature in several databases (Medline, Embase, Pubmed, PsycInfo, et Cochrane Library) using different keywords (“schiz*”AND “vocation*” AND “rehabilitation or recovery” AND “cogniti*” AND “random* control*”). The selection of studies was limited to those written in French or English, using a randomized-controlled trial or prospective design, including participants with a schizophrenia-spectrum diagnosis, including and presenting work outcomes (e.g., work duration, job acquisition) of a program combining SE and cognitive remediation programs. Following data extraction, we calculated the Hedges’ g effect size for each study that reported job tenure outcomes. We used a random-effects model and evaluated heterogeneity with the Cochran's Q-statistic and the I2 index. Publication bias was estimated through the use of a funnel plot, the Rosenthal's fail-safe N and Egger's asymmetry test.

Results

We identified 12 studies that presented different SE+ programs comprising 334 and 322 persons suffering from schizophrenia assigned to treatment and control conditions, respectively. Our quantitative results suggest that combining cognitive remediation and SE programs do not significantly impact job tenure. Although our analyses suggest the presence of heterogeneity and publication bias, it is still advisable to conduct a meta-analysis because it allows circumventing the biases introduced when using the vote counting technique (i.e., simply comparing the number of positive and negative studies). Our results should thus be considered as exploratory and future meta-analyses are encouraged when a significantly larger number of studies on the subject will be published.

Conclusions

Various improvements to the reviewed programs could be implemented in order to enhance job tenure, notably by integrating other components such as social skills training or by focusing the remediation on cognitive functions more closely related to job tenure.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Aide à l’emploi, Remédiation cognitive, Schizophrénie

Keywords : Cognitive remediation, Schizophrenia, Supported employment


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.