Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effets in vitro des acides aristolochiques (AA) sur la cellule endothéliale - 21/08/18

Doi : 10.1016/j.toxac.2018.07.061 
M.-H. Antoine 1, , R. Redjeb 1, C. Husson 1, A. Pozdzik 1, I. Jadot 2, A.E. Declèves 3, J. Nortier 1
1 Laboratoire de néphrologie expérimentale, faculté de médecine, université Libre de Bruxelles, Bruxelles, Belgique 
2 Unité recherche en physiologie moléculaire, institut sciences de la vie, université de Namur, Namur, Belgique 
3 Laboratoire de biologie moléculaire, faculté de médecine et de pharmacie, université de Mons, Mons, Belgique 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

La néphropathie aux acides aristolochiques (NAA) se caractérise non seulement par une fibrose interstitielle et une atrophie tubulaire proximale mais également par une raréfaction des capillaires péri-tubulaires [1]. Les AA acheminés par la circulation sont internalisés au niveau de l’épithélium tubulaire par les transporteurs d’anions organiques (OAT) [2]. Une corrélation entre la sévérité des lésions rénales et la diminution de la biodisponibilité du NO a été démontrée in vivo [3]. Alors que la toxicité des AA sur la cellule tubulaire est bien établie, la toxicité au niveau endothélial est moins documentée. Vu le contact direct des AA avec l’endothélium des capillaires péri-tubulaires avant d’atteindre leur cible préférentielle, le but de notre travail a été d’évaluer les effets des AA sur deux types de cellules endothéliales en culture.

Méthode

Dans cette étude in vitro, des cellules endothéliales primaires de veine ombilicale humaine (HUVEC) et immortalisées (Eahy926) ont été incubées avec ou sans AA (50μM ou 100μM) afin d’évaluer par immunofluorescence (IF) l’expression du facteur de von Willebrand (vWF), de la vimentine et le nombre de noyaux (DAPI). Le comptage cellulaire a été effectué à l’aide du logiciel imageJ. La viabilité des cellules Eahy926, comparée à celle des cellules tubulaires proximales de rein humain (Human Kidney-2, HK-2), a été évaluée par le test à la résazurine. L’observation de marqueurs endothéliaux tels que le CD31 a été réalisée par la technique de Polymerase Chain Reaction (PCR). La cytométrie de flux a permis d’étudier le stress oxydatif (production de H2O2).

Résultats

Les cellules endothéliales ont présenté une sensibilité moindre à la toxicité des AA que les cellules cellules HK-2. Les AA diminuent de manière dose-dépendante la viabilité et le nombre des cellules endothéliales de types HUVEC et Eahy926. On observe en IF une légère augmentation de l’expression du vWF par les cellules exposées intoxiquées aux AA ainsi qu’une surexpression de vimentine. La PCR montre une diminution de l’expression du CD31. De plus, on mesure une augmentation de la production de H2O2.

Conclusion

Nos résultats confirment une cytotoxicité dose-dépendante des AA sur les deux types de cellules endothéliales. Même si les cellules endothéliales semblent moins sensibles que les cellules HK-2 à la toxicité des AA, les altérations significatives observées sur les cellules endothéliales pourraient être suffisantes pour engendrer de l’hypoxie et entretenir/aggraver les lésions tubulo-interstitielles.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 3

P. 181-182 - septembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Index
| Article suivant Article suivant
  • Réseaux moléculaires en toxicologie médico-légale: application à une suspicion d’intoxication à Tabernanthe iboga
  • S. Allard, P. Allard, F. Le Devehat, I. Morel, T. Gicquel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.