Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Expert opinions on adrenal complications in immunotherapy - 25/08/18

Avis d’experts sur les complications surrénaliennes de l’immunothérapie

Doi : 10.1016/j.ando.2018.07.002 
M. Haissaguerre a, 1, , S. Hescot b, 1, J. Bertherat c, 2, O. Chabre d, 2
a Service d’endocrinologie-diabétologie et maladies métaboliques, hôpital Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux, 33604 Pessac cedex, France 
b Oncologie endocrinienne, institut Curie, 92210 Saint Cloud, France 
c Service d’endocrinologie et maladies métaboliques, hôpital Cochin, 75674 Paris cedex 14, France 
d Service d’endocrinologie-diabétologie-nutrition, hôpital Albert-Michallon, CHU de Grenoble, 38043 Grenoble cedex 9, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le samedi 25 août 2018
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Abstract

Primary adrenal insufficiency during immunotherapy is rare and does not warrant systematic screening during treatment. It should be suspected in case of typical clinical and biological presentation, but also in case of subclinical presentation with impaired general health status and/or hyponatremia. Diagnosis is based on low cortisol levels, measured at any time in case of emergency or else at 8 am, associated to elevated ACTH to rule out pituitary origin. Secondarily, anti-21-hydroxylase antibody assay may be performed, with screening for mineralocorticoid deficiency. Imaging is recommended, although not urgent, to screen for “adrenalitis” or adrenal atrophy and rule out differential diagnosis of adrenal metastasis. Primary adrenal insufficiency during immunotherapy is a medical emergency requiring hydrocortisone replacement adapted to the clinical and biological context. Management by an endocrinologist is essential, in order to adapt hydrocortisone and fludrocortisone replacement therapy and to educate both patient and oncologist in hydrocortisone dose adaptation. Current data suggest that treatment needs to be life-long, even after termination of immunotherapy. The present article does not deal with secondary adrenal insufficiency, which is included in the section on “Pituitary toxicity”.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Immunotherapy, CTLA-4, PD-1, PD-L1, Adrenal insufficiency, Hydrocortisone


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.