Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Fréquence des cancers des voies aérodigestives supérieures - 31/08/18

[20-947-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0351(18)82602-2 
F. Rubin a, , C. Legoupil d, e, P. Bonfils a, H. Mirghani c, C. Hill b
a Service ORL et chirurgie cervico-faciale, Hôpital européen Georges-Pompidou, AP-HP, Université Paris Descartes, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
b Département d'épidémiologie et de biostatistique, Institut Gustave-Roussy, 39, rue Camille-Desmoulin, 94805 Villejuif, France 
c Département de cancérologie cervico-faciale, Institut Gustave-Roussy, 39, rue Camille-Desmoulin, 94805 Villejuif, France 
d Service de biostatistique et d'épidémiologie, Institut Gustave-Roussy, 39, rue Camille-Demoulin, Villejuif, France 
e ONCOSTAT, Inserm U1018, CESP, Université Paris Sud, Université Paris Saclay, Villejuif, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 11
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

En 2012, chez l'homme, le cancer du larynx (2900 nouveaux cas) est le plus fréquent parmi les cancers des voies aérodigestives supérieures (VADS), suivi de l'oropharynx (2640 cas), puis la cavité buccale (2550 cas), l'hypopharynx (1810 cas) ; en revanche, tous sexes confondus, les cas de cancers du rhinopharynx (300 cas), de la lèvre (440 cas) et du nez (110 cas) étant beaucoup plus rares en France. Le plus grand nombre de décès est observé pour l'oropharynx (942 décès en 2014), suivi du larynx (926) et de la cavité buccale (800). Chez la femme, la principale localisation est la cavité buccale (1340 cas), puis l'oropharynx (860 cas) et le larynx (520 cas). Les cancers du rhinopharynx (148 décès), de la lèvre (27) et du nez (256) présentant des mortalités plus faibles. Tous stades et tous sexes confondus, sur la période 2005-2010, la survie nette moyenne à cinq ans était de 39 % (28-83 %). La fréquence des cancers des VADS est encore particulièrement élevée en France métropolitaine comparée à la plupart du reste du monde, mais cette fréquence a énormément diminué dans la population masculine, alors que l'incidence augmente et la mortalité diminue dans la population féminine. Ces évolutions sont essentiellement la conséquence de la diminution très importante de la consommation d'alcool dans l'ensemble de la population et des effets des politiques de lutte contre le tabagisme, alors que l'incidence augmente chez les femmes avec le vieillissement des générations de fumeuses. La France présente cependant toujours la troisième plus forte incidence de cancer de l'oropharynx au monde, chez l'homme. Le cancer du rhinopharynx représente une entité à part, son incidence est très faible en France (0,0 à 0,3 pour 100 000 personnes-années), son histologie est en général indifférenciée. Enfin, l'excès de risque de second cancer localisé aux VADS est très important après un premier cancer des VADS (ou de l'œsophage), bien plus qu'après n'importe quel autre premier cancer, cela justifiant la politique actuelle de surveillance au long cours des cancers des VADS.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Épidémiologie, Cancer, Voies aérodigestives supérieures, Pharynx, Larynx, Fosses nasales, Sinus de la face


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • La douleur en otorhinolaryngologie
  • J.-M. Prades, M. Gavid
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome paranéoplasique et oto-rhino-laryngologie
  • C. Beauvillain de Montreuil, A. Rouger

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.