Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Tomographie par émission de positons et cancers de l'appareil génital masculin - 17/09/18

[34-450-A-30]  - Doi : 10.1016/S1879-8543(18)67882-6 
P. Fernandez, MD, PhD a, b, c, , M. Meyer, MD a, b, c, H. de Clermont-Gallerande, MD a, b, c
a Service de médecine nucléaire, Hôpital Pellegrin, Centre hospitalier universitaire de Bordeaux, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux cedex, France 
b Université de Bordeaux, 33000 Bordeaux, France 
c Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Institut de neurosciences cognitives et intégratives d'Aquitaine (INCIA), Unité mixte de recherche (UMR) 5287, 33000 Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 19
Iconographies 18
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Parmi les cancers de l'appareil génital masculin, si le cancer de la prostate reste la première cause de cancer chez l'homme, les cancers du testicule représentent entre 1 et 1,5 % et le cancer de la verge, encore plus rare, moins de 1 % de ces cancers. L'imagerie par émission de positons a révolutionné la prise en charge des patients en oncologie de façon générale. Dans le cancer de la prostate en particulier, si le fluorodésoxyglucose marqué au fluor 18 ou 18F-FDG a peu d'intérêt compte tenu de ses faibles performances en imagerie, d'autres traceurs comme la fluorocholine ou 18F-FCholine, et plus récemment les ligands du prostatic specific membrane antigen [PSMA], ont permis de modifier significativement sa prise en charge tant chirurgicale que médicale aussi bien au diagnostic initial que lors de la récidive, notamment biochimique, avec des performances en termes de sensibilité supérieures à celles de l'imagerie conventionnelle. D'autres traceurs sont à l'étude mais surtout, la possibilité d'utiliser des isotopes à visée thérapeutique pour transformer ces mêmes traceurs diagnostiques en vecteurs thérapeutiques ouvrant le champ novateur de la radiothérapie interne vectorisée et la théranostique. Dans le cancer du testicule, si la tomographie par émission de positons (TEP) au 18F-FDG ne fait pas partie du bilan d'extension standard, elle pourrait avoir un intérêt en cas de tomodensitométrie douteuse, notamment pour les tumeurs germinales séminomateuses (TGS). En revanche, elle est indiquée dans l'évaluation des masses résiduelles six semaines après chimiothérapie dans le cadre des TGS au stade avancé et en cas de récidive, avec une réascension des marqueurs et une imagerie conventionnelle négative. Quant au cancer de la verge, principalement des carcinomes épidermoïdes, la TEP au 18F-FDG n'a de place que pour l'extension régionale et à distance en présence d'adénopathies (cN+) au bilan initial et lors de la récidive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : TEP/TDM, 18F-FDG, 18F-FNa, 18F-FCholine, Gallium 68, PSMA, Cancer prostate, Cancer testicule, Cancer verge


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Pathologie non tumorale des bourses
  • T. Puttemans
| Article suivant Article suivant
  • Traitement radiologique endovasculaire des varicocèles
  • M. Tassart, A. Khalil, F. Boudghène

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.