Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Recommandations pour switcher et arrêter les antidépresseurs - 19/09/18

Switching and stopping antidepressants

Doi : 10.1016/j.encep.2018.08.001 
C. Gauthier a, , P. Abdel-Ahad a, R. Gaillard a, b, c
a Service hospitalo-universitaire, centre hospitalier Sainte-Anne, 1, rue Cabanis, 75014 Paris, France 
b Inserm UMR S894, université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, 2, ter rue d’Alésia, 75014 Paris, France 
c Laboratoire de physiopathologie des maladies psychiatriques, Inserm UMR S894, centre de psychiatrie et neurosciences, 2, ter rue d’Alésia, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La dépression est une pathologie fréquente, qui touche une personne sur cinq au cours de sa vie. On estime, par ailleurs que 60 % des patients ne répondent pas ou seulement partiellement, à un traitement antidépresseur après une première ligne de traitement bien conduite. Dans ce contexte, il est souvent nécessaire de changer la première molécule choisie pour une seconde molécule (« switch »), ce afin d’obtenir la rémission des symptômes dépressifs. Il existe différentes méthodes de « switch ». Un « switch » entre deux molécules doit respecter certaines règles, prenant en compte les caractéristiques en lien avec la première et la seconde molécule utilisée, et les caractéristiques en lien avec l’individu. L’objectif d’un « switch » réussi est de garantir l’efficacité de la seconde molécule introduite afin de traiter l’épisode dépressif, tout en diminuant le risque de survenue de symptômes de discontinuation dus à l’arrêt de la première molécule, et en limitant le risque d’interactions médicamenteuses entre les deux traitements. La période de « switch » est une période particulièrement délicate qui nécessite un suivi rapproché. Les patients doivent être informés des symptômes pouvant survenir durant le « switch » (symptômes de discontinuation et recrudescence de symptômes anxieux ou dépressifs). Cet article reprend les différentes méthodes permettant de switcher de façon optimale un traitement antidépresseur.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Major depressive disorder (MDD) is a common, typically recurrent, sometimes chronic and very disabling disorder, with a lifetime prevalence of 20%. Moreover, antidepressant treatments may be partially effective. Studies have found that up to 60% of patients with MDD do not fully respond to the first antidepressant prescribed. Thus, switching antidepressants is a common strategy for antidepressant non-responders. When switching between antidepressants, an appropriate switching strategy should be used, depending on the characteristics of the first and the second antidepressant and patient's background. Patients should be informed that antidepressants can cause discontinuation symptoms if stopped abruptly after prolonged used. Relapse and exacerbation of depression can also occur during a switch. Thus, all antidepressant switches must be carried out cautiously and under close observation. This article summarizes the recommendations for an optimal antidepressant switch.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Antidépresseurs, Dépression, Switch

Keywords : Antidepressants, Depression, Switch


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 4

P. 379-386 - septembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les syndromes délirants d’identification : un facteur associé à la violence ? Revue de littérature à partir d’études de cas
  • M. Horn, D. Pins, G. Vaiva, P. Thomas, T. Fovet, A. Amad
| Article suivant Article suivant
  • Thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) et addiction sexuelle
  • S. Lantheaume

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.