Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Chirurgie ou radiothérapie pour les cancers viro-induits ? - 19/09/18

Surgery or radiotherapy for oropharyngeal HPV-positive tumours?

Doi : 10.1016/j.canrad.2018.07.125 
P. Philouze a, , b, P. Céruse a, b, J. Thariat c, d
a Département de cancérologie cervicofaciale, Groupement hospitalier Nord, hospices civils de Lyon, 103, grande-rue de la Croix-Rousse, 69004 Lyon, France 
b Université Lyon 1, 69000 Lyon, France 
c Département de radiothérapie/archade, Normandie, centre François-Baclesse, 3, avenue du Général-Harris, 14000 Caen, France 
d Université UniCaen, 14000 Caen, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les carcinomes oropharyngés liés aux papillomavirus humains (HPV ; généralement HPV16) présentent des différences biologiques en termes de carcinogénèse et sont de pronostic relativement favorable en l’absence d’intoxication tabagique par rapport aux cancers liés au tabac. Les stratégies thérapeutiques entre ces deux formes de cancers des voies aérodigestives supérieures liés à des facteurs de risque différents sont cependant identiques, hors essai thérapeutique. En l’absence de niveau de preuve suffisant pour définir une stratégie propre aux carcinomes induits par l’HPV, l’analyse de la littérature récente permet néanmoins de donner des pistes pour guider le clinicien dans son choix thérapeutique. Compte tenu du relatif pronostic favorable des cancers oropharyngés induits par l’HPV, un objectif important est d’éviter si possible un traitement multimodal qui majore les séquelles et pourrait dégrader la qualité de vie. Pour les cancers de stade I/II, il peut-être souhaitable de proposer une chirurgie mini-invasive si la radiothérapie post-opératoire est évitable ou une radiothérapie exclusive conformationnelle avec modulation d’intensité en cas contraire. Pour les cancers de stade III/IV, les recommandations sont similaires à celles des cancers non liés au HPV. Les essais en cours devraient apporter des réponses sur la pertinence d’une déflation thérapeutique (absentions de chimiothérapie en cas de rupture capsulaire, diminution de dose ou volumes d’irradiation etc).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Oropharyngeal carcinomas related to the human papilloma virus (HPV; usually HPV16) exhibit biological differences in terms of carcinogenesis and are of relatively better prognosis (in the absence of tobacco consumption) compared to tobacco-related cancers. The therapeutic strategies between these two forms of cancers of the upper aerodigestive tract related to different risk factors are however identical, except therapeutic trial. In the absence of a sufficient level of evidence to define a specific strategy for induced HPV carcinomas, the analysis of the recent literature nonetheless allows us to suggest ways to guide the clinician in his therapeutic choice. Given the relative good prognosis HPV+ oropharyngeal cancers, an important goal is to avoid if possible a multimodal treatment that increases the sequelae and could degrade the quality of life. For the early stages I/II, it may be desirable to propose minimally invasive surgery if radiotherapy is avoidable or an exclusive conformal radiation therapy by intensity modulation in the opposite case. For the advanced stages III/IV, the recommendations are similar to those of cancers not related to HPV. Current trials should provide answers on the relevance of therapeutic deflation (absence of chemotherapy in the event of capsular rupture, dose reduction or irradiation volumes, etc.).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Papilloma virus, Oropharynx, Chirurgie, Radiothérapie

Keywords : Oropharynx, Human papilloma virus, Surgery, Radiotherapy


Plan


© 2018  Société française de radiothérapie oncologique (SFRO). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 6-7

P. 481-486 - octobre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le grand débat : cancers du sein pN1mi – pour l’irradiation des aires ganglionnaires
  • C. Bourgier, C. Lemanski, P. Fenoglietto, D. Azria
| Article suivant Article suivant
  • Consultation multidisciplinaire pour les patients atteints d’une pathologie tumorale (carcinome infiltrant ou lésion précancéreuse) liée à HPV : la consultation multidisciplinaire papillomavirus
  • C. Badoual, J. Pavie, M. Ménard, S. Pernot, B. Cochand-Priollet, S. Hurel, H. Péré, A.-S. Bats

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.