Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L'asthme à la farine : étude clinique de 27 cas (nécessité d'un algorithme décisionnel) - 01/01/02

G.  Fourgaut a ,  E.  Popin a ,  M.-C.  Kopferschmitt a ,  G.  Newinger b ,  G.  Pauli a * *Auteur correspondant

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs. - À partir de l'étude de patients retenus comme ayant un asthme professionnel dans le milieu de la boulangerie par des cliniciens experts, les auteurs précisent l'apport des différents examens complémentaires.

Matériel et méthodes. - Les dossiers de 27 sujets diagnostiqués entre 1983 et 1999, présentant un asthme professionnel de gravité variable, sont étudiés. Le bilan allergologique complet a été effectué avec recherche des sensibilités à la farine par tests cutanés (associée à des IgE spécifiques dans 23 cas). Les épreuves fonctionnelles respiratoires ont été réalisées chez tous les patients, une mesure de l'hyperréactivité bronchique non spécifique chez 19 d'entre eux, 14 ont enregistré leur débit de pointe en période de travail et de congés, un test de provocation bronchique réaliste a été effectué dans 11 cas. Le suivi évolutif a été étudié chez 9 patients.

Résultats. - L'âge moyen des patients est de 27,9 ans ; 19 d'entre eux sont boulangers. Dans deux tiers des cas une rhinite est associée, la durée d'exposition avant l'apparition des symptômes est de 6 ans pour l'asthme et de 3 ans pour la rhinite. Trois patients seulement ont un asthme intermittent, la majorité d'entre eux (19 cas) a un asthme persistant modéré. La sensibilisation à la farine de blé est démontrée dans 21 cas sur 23. Une co-sensibilisation à la farine de seigle est observée dans 14 cas sur 16. Un syndrome obstructif intercritique n'est mis en évidence que dans 3 cas.

L'hyperréactivité bronchique non spécifique est augmentée chez 14 patients sur 19. Le diagnostic a été confirmé chez 14 patients par l'étude des enregistrements du débit de pointe en période de travail et de congés. Dans 11 cas, le diagnostic est établi par la positivité du test de provocation bronchique réaliste à la farine (réaction immédiate dans tous les cas, double dans un cas, réaction immédiate prolongée dans 6 cas). L'évolution clinique étudiée chez 9 patients dont 4 ont eu une éviction complète montre que l'état clinique des asthmatiques de stade III ne s'améliore pas malgré un traitement par corticoïdes inhalés. Le devenir professionnel conduit souvent à une perte d'emploi ou à un reclassement professionnel (dans 4 cas sur 6).

Conclusion. - Le diagnostic d'asthme professionnel à la farine doit être établi par étapes : l'algorithme décisionnel basé sur un interrogatoire effectué par un clinicien expert se base successivement sur les résultats des tests immunologiques, l'enregistrement du débit de pointe en période de travail et de repos et le test de provocation bronchique.

Mots clés  : Asthme professionnel ; Farine ; Boulangers ; Diagnostic.

Mots clés  : Occupational asthma ; Bakers' asthma ; Diagnosis.

Abstract

Introduction. - The authors want to point out the contribution of complementary investigations performed to confirm the diagnosis of occupational asthma (OA) in bakers with a positive clinical history obtained by expert clinicians.

Materials and methods. - The records of 27 subjects diagnosed between 1983 and 1999 as having OA of different degrees of severity were studied. The allergy workup in these cases had included skin tests for sensitivity to wheat flour, plus serological assays for specific IgE in 23 cases. All of them had had spirometry measurements, 19 had had bronchial hyperreactivity assessed, and a bronchial provocation test with flour had been performed in 11 cases. Follow-up data were available in 9 cases.

Results. - Mean age of the patients was 27.9 years; 19 were bakers. Rhinitis, present in two-thirds of the cases, had first appeared after a mean of 3 years of exposure to flour, asthma after 6 years of exposure. Three cases had only intermittent asthma (grade I) while 19 had moderate persistent asthma (grade III). Sensitization to wheat was confirmed by serological assay in 21 of 23 cases and to barley in 14 out of the 16 cases tested. Three cases had spirometric evidence of permanent airway obstruction, and 14 out of 19 had non-specific bronchial hyperreactivity. The diagnosis of flour-induced asthma was confirmed by daily PEF measurements made at work and out of work in 14 cases. In 11 cases the diagnosis was confirmed by a bronchial provocation test, with an immediate reaction in all cases, a biphasic reaction in one case and a prolonged immediate reaction in 6 cases. Follow-up data were available for 9 cases, including 4 who had avoided flour completely after the diagnosis had been established. Those patients who had grade III asthma had not improved even when treated with inhaled corticosteroids. Professionally, most cases had either changed jobs (4 of 6 cases) or were unemployed.

Conclusion. - The diagnosis of bakers' asthma should be established stepwise: the decisional algorithm is based, first, on the clinical history obtained by a clinician expert in the field of OA and subsequently on the results of immunological investigations, PEFR measurements out of and at work and bronchial provocation tests.

Plan



© 2002  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 7

P. 633-639 - novembre 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Et si nous prenions de bonnes résolutions ?
  • Guy Dutau
| Article suivant Article suivant
  • Factors associated with recurrent hospitalizations in asthmatic children
  • Wassim Khalil Kalaajieh

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.