Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Contraception d'urgence - 04/10/18

[700-A-50]  - Doi : 10.1016/S0246-1064(18)82912-7 
P. Faucher
 Unité fonctionnelle d'orthogénie, Hôpital Trousseau, 26, avenue du Dr-Arnold-Netter, 75012 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

À l'échelon individuel, l'utilisation d'une contraception d'urgence permet de prévenir la survenue d'une grossesse avec une efficacité d'environ 80 % pour le lévonorgestrel ou l'ulipristal et de près de 100 % pour le dispositif intra-utérin (DIU) au cuivre. La sécurité de la méthode est excellente et il n'y a aucune situation dans laquelle les risques d'utiliser la contraception d'urgence sont supérieurs à ses bénéfices. À l'échelon d'une population, aucune étude n'a réussi à démontrer que l'augmentation de l'utilisation de la contraception d'urgence a permis de diminuer le taux de grossesses ou le taux d'interruptions volontaires de grossesses (IVG). Le principal problème est que la plupart des femmes n'utilisent pas la contraception d'urgence car elles ne se reconnaissent pas comme à risque d'être enceintes. Pourtant, la France est un des pays où l'accès à la contraception d'urgence est le plus facile grâce à l'absence de prescription médicale obligatoire. Malgré tout, la contraception d'urgence est particulièrement intéressante chez les adolescentes comme porte ouverte vers un accompagnement plus global dans la découverte de la sexualité et la possibilité de bénéficier d'une contraception permanente.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Contraception d'urgence, Contraception, IVG, Adolescence


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Contraceptions vaginales ou méthodes barrières féminines
  • D. Hassoun
| Article suivant Article suivant
  • Contraception par dispositif intra-utérin
  • Marc Boudineau, Olivier Multon, Patrice Lopes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.