Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

État nutritionnel des résidents d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et liens entre la dénutrition, la consommation de compléments nutritionnels oraux et le service à l’assiette - 07/10/18

Nutritional status of residents in a nursing home and links between undernutrition, consumption of oral nutritional supplements and service on the plate

Doi : 10.1016/j.nupar.2018.09.002 
Florine Desbordes a, , Sylvain Jouveau b, Alice Broussaudier b, Véronique Noailletas b, Philippe Fayemendy a, c, d, Béatrice Morin a, Blanche Misset a, François Rebière a, Jean Claude Desport a, c, d, Pierre Jésus a, c, d
a Unité de nutrition, CHU Dupuytren, 2, avenue Martin-Luther-King, 87042 Limoges cedex, France 
b Service diététique, hôpital Chastaingt, 2 rue Henri-De-Bournazel, 87038 Limoges cedex, France 
c Inserm UMR 1094 NET, faculté de médecine, 2, rue du Docteur Marcland, 87025 Limoges cedex, France 
d Réseau Limousin Nutrition (LINUT), 16, rue du Cluzeau, 87170 Isle, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Sunday 07 October 2018
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Objectifs

En établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), la dénutrition est fréquente, avec des conséquences sévères. Paradoxalement, peu d’études en France ont déterminé le statut nutritionnel des résidents d’EHPAD et/ou l’influence de la consommation de compléments nutritionnels oraux (CNO) et de la pratique d’un service à l’assiette (SAA) sur l’état nutritionnel des résidents. Les objectifs de l’étude étaient de déterminer (i) l’état nutritionnel de résidents dans un EHPAD de grande taille et (ii) le lien éventuel entre la consommation de CNO, la pratique d’un SAA et la présence d’une dénutrition.

Méthode

L’étude était descriptive rétrospective monocentrique. Les données étaient issues de l’ensemble des dossiers médicaux consultés entre juillet 2017 et janvier 2018. Le statut nutritionnel était déterminé selon les critères français pour les adultes et les personnes âgées. Les résultats sont présentés en médiane [IQ25–75] pour les variables quantitatives, et pourcentage pour les variables qualitatives. Des analyses univariées et une analyse multivariée étaient réalisées afin d’établir une association entre la présence d’une dénutrition et les variables d’intérêt enregistrées.

Résultats

L’EHPAD comportait 258 places. La population d’étude était constituée de 248 résidents (âge : 88,0 [83,0–93,0] ans), dont 78,2 % de femmes, le poids était de 62,8 [52,9–74,4] kg, l’IMC de 25,7 [21,9–29,4] kg/m2, l’albuminémie de 35,8 [31,6–37,8] g/L. Au total, 39,5 % des résidents étaient dénutris, en cohérence avec les données usuelles. En analyse univariée, les résidents dénutris étaient plus âgés, consommaient plus souvent des CNO et avaient moins souvent un SAA que les non-dénutris (respectivement p=0,002, p<0,0001, p=0,01). En analyse multivariée, il existait une association négative entre la présence d’une dénutrition et le niveau d’IMC, l’albuminémie et la concentration en CRP. La prise de CNO et le SAA n’étaient pas associés à la dénutrition.

Conclusion

L’EHPAD étudié, de grande taille, semblait représentatif des établissements publics français pour le nombre de lits, la répartition par âge et par genre des résidents. Près de 40 % des résidents étaient dénutris. L’analyse multivariée suggérait que l’utilisation des CNO et la mise en œuvre du SAA dans cet EHPAD doivent être précisées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

In Nursing Homes (NH), undernutrition is frequent, with severe consequences. Paradoxically, few studies in France have determined the nutritional status of residents of NH and/or the influence of the consumption of oral nutritional supplements (ONS) and the practice of a service on the plate (SOP) on the nutritional status of the residents. The objectives of the study were to determine (i) the nutritional status of residents in a large NH and (ii) the possible link between the consumption of ONS, the practice of a SOP and the presence of undernutrition.

Methods

The study was retrospective descriptive transverse monocentric. The data came from all the medical files consulted between July 2017 and January 2018. The nutritional status was determined according to the French criteria for adults and the elderly. The results are presented in median [IQ25–75] for the quantitative variables, and percentage for the qualitative variables. Univariate analyzes and multivariate analyses were performed to establish an association between the presence of undernutrition and the variables of interest recorded.

Results

The NH included 258 seats. The study population consisted of 248 residents (age: 88.0 [83.0–93.0] years), of whom 78.2 % were women ; the weight was 62.8 [52.9–74.4] kg, BMI 25.7 [21.9–29.4] kg/m2, albumin 35.8 [31.6–37.8] g/l. In total, 39.5 % of the residents were malnourished, consistent with the usual data. In univariate analysis, undernourished residents were older, consumed more ONS, and had less SOP than non-undernourished residents (P=0.002, P<0.0001, P=0.01, respectively). In multivariate analysis, there was a negative association between the presence of undernutrition and BMI level, albumin and CRP concentration. Taking ONS and SOP were not associated with undernutrition.

Conclusion

The NH studied, although large, seemed representative of French public institutions for the number of seats, age distribution and gender of residents. Nearly 40 % of the patients were undernourished. The multivariate analysis suggested that the use of ONS and the implementation of SOP in this NH should be better specified.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dénutrition, EHPAD, Personnes âgées, Compléments nutritionnels oraux, Service à l’assiette

Keywords : Malnutrition, Nursing home, Elderly, Oral nutritional supplement, Service on the plate


Plan


© 2018  Association pour le développement de la recherche en nutrition (ADREN). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.