Médecine

Paramédical

Autres domaines


Toxicomanie et pathologies cardiovasculaires - 20/03/08

Doi : JMV-12-2004-29-5-0398-0499-101019-ART3 

O. Vandhuick [1],

M.A. Pistorius [3],

S. Jousse [1],

N. Ferreira-Maldent [2],

J.-L. Guilmot [2],

B. Guias [1],

L. Bressollette [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Toxicomanie et pathologies cardiovasculaires

La toxicomanie fait courir des risques cardiovasculaires ignorés ou mal connus du médecin. Elle fait appel à des produits de plus en plus variés, se présentant de multiples façons, et dont le mode d'administration ne connaît pas de limites. Tous les territoires peuvent être touchés, chez des personnes jeunes en grande majorité, avec plus ou moins de sévérité : cardiaque, coronaire, cérébral, vasculaire périphérique. Deux drogues illicites en constante augmentation dominent : le cannabis et la cocaïne. Cette toxicomanie s'accompagne de pathologies intercurrentes ayant leur propre toxicité cardiovasculaire, en particulier par le biais du virus de l'immunodéficience humaine. L'apparition de nouvelles substances illicites ne fait qu'accentuer la complexité des tableaux cliniques. Ces fléaux n'ont pas qu'une répercussion sociale mais aussi médicale ; la fréquence des complications cardiovasculaires ne fait qu'augmenter. La physiopathologie est complexe et compliquée par la polytoxicomanie souvent associée ou par les excipients ajoutés à ces drogues : toxicité vasculaire propre, vascularite, thrombose artérielle ou veineuse. Un point commun à ces drogues est l'arsenic, retrouvé également dans la cigarette et dont la toxicité s'exprime essentiellement au niveau des membres inférieurs. Le traitement de ces complications n'est pas spécifique, la solution idéale étant le sevrage qui malheureusement, dans cette classe particulière de patients, peut entraîner des complications graves par mésusage des produits de substitution. (J Mal Vasc 2004 ; 29 : 243-248)

Abstract

Drug addiction and cardiovascular pathologies

Drug addiction which entails cardiovascular risks unknown or misknown to physicians, currently involves an increasing number of miscellaneous drugs, existing in manifold forms. There appears to be no bounds on the way of intake. All territories of the body may be affected with more or less severity. In young people, the cardiac, coronary, cerebral and peripheral vascular systems are generally involved. Two illicit drugs, cannabis and cocaine, showing a permanent increase in misuse, prevail. This drug addiction comes along with intercurrent pathologies which have their own vascular toxicity, especially HIV infection. Moreover, the advent of new illicit substances emphasizes the complexity of the clinical presentations. These complex situations have a real social and medical impact. We are currently in a phase of permanently increasing risk of cardiovascular complications.

The pathophysiological mechanisms involved are intertwined and complicated by the frequent association of polytoxicomania or by the effects excipients added to these drugs: direct vascular toxicity, angeitis, arterial and venous thrombosis. Arsenic, a common component of these drugs, is also found in cigarettes; arsenic toxicity mainly affects the lower limbs. Treatment of these complications is non-specific; the ideal solution being weaning which, unfortunately in this peculiar population of patients, may entail serious complications due to the misuse of substitution products. (J Mal Vasc 2004; 29: 243-248)


Mots clés : Toxicomanie , Infarctus du myocarde , Accident vasculaire cérébral , Artériopathie , Vascularite , Arsenic , Raynaud , Nécrose digitale

Keywords: Drug-addiction , Myocardial infarction , Stroke , Arteriopathy , Angeitis , Arsenic , Raynaud phenomenon , Digital necrosis


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 5

P. 243-248 - décembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Qui doit traiter l'intoxication tabagique ?
  • D. Stephan
| Article suivant Article suivant
  • L'artériopathie des membres inférieurs en médecine générale Quelle prise en charge ?
  • P. Priollet, J.-J. Mourad, P. Cacoub, H. Lévesque, F. Luizy, J. Benelbaz, M.A. Herrmann, M. Guerillot, J. Blacher

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.